/news/coronavirus
Navigation

La moitié des Canadiens ne laisseront pas entrer un proche non vacciné

Coup d'oeil sur cet article

Les Fêtes de fin d’année risquent de créer de la tension entre les personnes vaccinées et celles qui ne le sont pas, puisque 57 % des Canadiens affirment qu’ils ne laisseront pas entrer un ami ou un membre de la famille non vacciné, selon un nouveau sondage de Léger-ACS.

• À lire aussi: Une 3e dose aux travailleurs de la santé en urgence!

• À lire aussi: Legault domine largement les intentions de vote, malgré une faille

• À lire aussi: L’Ontario permettra la vaccination des 50 ans et plus dès le 13 décembre

Cette position est valide autant pour un repas de famille que pour un party entre collègues de travail ou autre.

C’est en Colombie-Britannique que ce taux est le plus élevé, avec 70 %, comparativement à 50 % dans les Maritimes. L’Ontario et le Québec sont ex æquo, avec 59 % de refus. Quant à ceux qui résident dans les Prairies, 58 % ne veulent pas festoyer avec des personnes non vaccinées.

Enfin, les anglophones (58 %) sont plus susceptibles de dire non aux personnes qui n’ont pas reçu le vaccin que les francophones (54 %), selon le sondage publié jeudi dans le «National Post».

Preuve de vaccination

Si 75 % de la population est entièrement vaccinée, le sondage indique que trois Canadiens sur quatre connaissent quelqu'un qui ne l’est pas.

Le sondage révèle que 47 % des répondants sont prêts à demander une preuve de vaccination lors d’une rencontre.

À peine 38 % des Québécois disaient qu’ils le feraient. Il s’agit du taux le faible au Canada, suivi de l'Alberta, avec 43 %. Dans les Maritimes, le taux est de 49 %, en Ontario et en Colombie-Britannique, 51 %, tandis qu’au Manitoba et en Saskatchewan, 52 %.

Seulement 35 % des francophones étaient d'accord à exiger une preuve de vaccination comparativement à 50 % des anglophones.

Prudence avec l’âge

Les Canadiens de plus de 55 ans sont les plus susceptibles de demander une preuve de vaccination, à 56 %, comparativement à 43 % dans la catégorie des 18 à 34 ans et 40 % pour les 35 à 54 ans.

Les plus âgés sont également les moins susceptibles d'assister à un événement où ils savent qu'il pourrait y avoir des personnes non vaccinées. Seulement 18 % des personnes de plus de 55 ans assisteraient à une telle fête, contre 42 % des 35 à 54 ans et 40 % des 18 à 34 ans.

«Quel est le message envoyé à votre famille ou à un ami? Vous voulez exclure un membre de votre famille parce qu'il a pris cette décision? Ce sont des décisions difficiles et, à l’approche des Fêtes, elles deviennent encore plus difficiles», a déclaré Jedwab, président de l'Association d'études canadiennes qui a collaboré à l’élaboration decette enquête.

Avec enfants

Fait intéressant, les Canadiens avec enfants sont beaucoup moins prudents.

La moitié de ceux qui ont des enfants inviteraient des amis ou de la famille non vaccinés, contre 30 % des gens sans enfants. Un peu moins, soit 47 % assisteraient à une fête avec des personnes non vaccinées, contre 27 % de ceux n’ayant pas d’enfants. Enfin, seulement 40 % demanderaient à ceux qu'ils invitent une preuve de vaccination, contre 50 % de ceux sans enfants.

Le sondage a été mené entre le 19 et le 21 novembre, auprès de 1547 Canadiens.

À voir aussi

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres