/lifestyle/health
Navigation

Parlons d’alcool

We 1120 Ensobre ta vie
Photo courtoisie, La Luz Portraits

Coup d'oeil sur cet article

 

Cofondatrices du programme Ensobre Ta Vie, Amélie Fontaine et Nathalie Lesage partagent avec vous leurs trucs et conseils pour reprendre le contrôle de votre relation avec l’alcool. 

Faites-vous partie des gens qui ont fait la queue pour aller faire des provisions à la SAQ depuis le début de la pandémie ? Faites-vous partie de ceux et celles qui ont commencé à boire de l’alcool un peu plus fréquemment ou en plus grande quantité dans les derniers mois ? 

Pas de panique !

Bien que l’alcoolisme soit une maladie bien reconnue, on remarque que plusieurs personnes se retrouvent dans une zone grise lorsque vient le temps de parler de consommation d’alcool. 

Cette zone où on sait qu’on boit un peu trop souvent, un peu plus qu’on ne le devrait, en dépassant à l’occasion les quantités de consommations recommandées par Éduc’Alcool, mais où on ne ressent pas le besoin physique de boire de l’alcool tous les jours. 

On sait que l’alcool ne nous rend pas service, mais on n’a pas envie d’en parler parce qu’on est fonctionnel dans la vie et qu’on n’a pas envie de porter l’étiquette d’alcoolique. 

Si ces lignes vous parlent, vous êtes au même endroit où nous étions il n’y a pas si longtemps !

Mauvaises habitudes

Votre cerveau s’est habitué à associer l’alcool à une récompense ou encore à une façon de gérer vos émotions. 

Tranquillement, vous vous êtes habitué à avoir hâte à l’heure de l’apéro parce que vous savez que vous allez enfin pouvoir décompresser de votre journée. 

Après tout, sur la route du retour à la maison, vous pouvez facilement vous procurer vos alcools à l’épicerie ou au dépanneur. 

Dans le confort de votre foyer, vous pouvez vous verser un verre et regardez les personnages de votre téléroman favori faire la même chose que vous. Enfin, dans votre vie sociale, l’alcool peut aisément être omniprésent.

Meilleure relation

Entendons-nous, plusieurs personnes n’ont aucunement besoin de revisiter leur relation avec l’alcool. Ils boivent de façon sociale ou pour accompagner un bon repas de temps en temps, et ne dépassent que très rarement leur limite. Toutefois, si vous voulez vivre une meilleure relation avec l’alcool, vous apprécierez la lecture de notre chronique. 

La vie met parfois sur notre route des embûches et des épreuves qui nous rendent plus fragile, plus susceptible d’utiliser l’alcool comme une béquille. Parce que l’alcool engourdit les sens et nous donne l’impression d’aller mieux temporairement... 

Même si on le sait bien, l’alcool est une solution temporaire à nos problèmes et ne contribue aucunement à améliorer notre sort... 

Vous aussi pouvez prendre le siège du conducteur, mettre les mains sur le volant de votre vie. Nous sommes la preuve que c’est possible. 

Nous sommes maintenant libres et ressentons les bienfaits d’un mode de vie sain sans alcool, qui est beaucoup plus intéressant que nous l’avions imaginé ! 

Par le biais de cette chronique, nous partagerons nos trucs et astuces les plus efficaces pour vous aider à retrouver votre liberté face à la consommation d’alcool. 

À bientôt ! 

Amélie et Nathalie

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.