/opinion/columnists
Navigation

Le ski est un sport raciste?

Ski alpin
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Récemment dans La Presse, une passionnée de plein air se demandait pourquoi elle était souvent la seule personne « racisée » quand elle allait faire du ski, du canot ou de la raquette.

« Plusieurs membres de communautés racisées ressentent un malaise, quand ce n’est carrément pas de la peur, lorsque vient le temps de visiter un espace de plein air fréquenté très majoritairement par des Blancs », affirmait le texte très sérieux de La Presse...

ET LE JAZZ ?

On est rendu là, les amis.

Les Noirs « ont peur » d’aller faire du ski parce qu’il y a trop de Blancs sur les pentes ! 

Et vous savez comment sont les Blancs. Surtout les Blancs québécois.

Quand tu es Noir, tu ne sais jamais quand ils vont te balancer en bas du remonte-pente...

Heureusement, la dame en question n’a pas lancé l’idée d’ouvrir des centres de ski pour personnes « racisées » seulement.

Mais disons qu’on était proche.

Qui sait ? L’idée fera peut-être du chemin...

Imaginez l’inverse.

Imaginez si je disais que je suis mal à l’aise de fréquenter des bars de jazz ou de blues parce qu’il y a beaucoup de Noirs.

Pensez-vous qu’un quotidien consacrerait un beau texte à ma lubie ? Avec commentaires d’experts ?

Et attendez, vous n’avez encore rien lu. Voici un autre extrait de ce texte surréaliste que La Presse a publié le 25 novembre.

(Attachez votre tuque avec de la broche...)

« “Une simple question de vocabulaire peut aider les communautés culturelles à mieux apprivoiser le plein air. Le concept même de plein air n’est pas toujours évident pour beaucoup d’entre elles”. Catherine Lefebvre, cofondatrice de Navette Nature, suggère ainsi de changer “activités de plein air” par “activités à l’extérieur”, et “randonnée pédestre” par “marche en forêt”... »

Yep.

C’était écrit noir sur blanc. 

Les Noirs ne savent pas c’est quoi une « randonnée pédestre ». Faut leur dire : « On va aller faire une belle marche en forêt »...

Comme si les « personnes racisées » manquaient de vocabulaire !

Plus condescendant que ça, tu meurs. 

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

LES OBSÉDÉS DE LA RACE

J’imagine que les parents de P. K. Subban ne lui disaient pas : « Viens, on va aller jouer au hockey », mais « Viens, on va aller se passer une rondelle en caoutchouc avec deux bâtons en bois sur de l’eau gelée... »

Simonac !

Voulez-vous rire de nous ?

C’est ça, le gros problème dans la vie des Noirs ?

Il y a trop de Blancs sur les pentes de ski ? Et on dit « randonnée pédestre » au lieu de « marche en forêt » ?

Je m’excuse, mais... Se pourrait-il que certains militants voient du racisme partout ? Qu’ils soient obsédés par la couleur de la peau des gens ?

Qu’ils ne voient que ça ?

Partout ? Tout le temps ?

Bientôt, si ça continue, on va nous dire que la musique est un art raciste parce qu’il y a plus de touches blanches que de touches noires sur le clavier d’un piano...

ET LE KARATÉ ?

Toute idée, même la plus géniale, devient ridicule lorsque poussée à son extrême limite. 

C’est tout à fait louable de combattre le racisme.

Mais dire que le ski est un sport raciste est débile.

Dirait-on la même chose à propos du basketball ou du judo ?