/opinion/columnists
Navigation

La Chine et sa grande ambition

CHINA-POLITICS
Photo AFP Xi Jinping, Président de la république populaire de Chine

Coup d'oeil sur cet article

La grande ambition de la Chine est de dépasser les États-Unis. L’horizon est l’an 2049. L’année qui marquera le centenaire de la révolution chinoise. En 2049, la Chine devra être devenue la première puissance mondiale.

Le numéro 1 chinois, Xi Jinping, un pur produit de la révolution culturelle de Mao, s’inscrit avec beaucoup de détermination dans cette perspective : transformer la Chine et le monde en un siècle !

Contrairement à ce que pensaient certaines élites politiques ou économiques européennes et américaines, cette ambition n’est pas une vue de l’esprit. La Chine, alliée stratégique de la Russie, file bel et bien à toute allure sur les rails de la conquête du monde.

La revanche

L’heure de la revanche de la Chine sur les humiliations subies au 19e siècle pointe à l’horizon...

Après avoir vécu plus d’un siècle de domination coloniale avec notamment les invasions européennes, la Chine donne aujourd’hui l’impression de prendre une revanche fulgurante sur l’histoire face à une Europe et une Amérique hyper vulnérables à cause notamment de leurs délocalisations industrielles, des crises sociales et sanitaires et des débats politiques acrimonieux et parfois stériles internes qui les assaillent.

Les « enfants de chœur » en Europe et en Amérique sont surpris et inquiets aujourd’hui... Ils prennent depuis très récemment conscience de l’efficacité des stratégies et des tactiques sophistiquées dont s’est servie la Chine pour se hisser aussi rapidement au sommet de différentes sphères d’activités économiques et technologiques.

Le renseignement technologique

Concrètement, comment a-t-elle fait pour en arriver là aussi rapidement ?

Il nous a été proposé un éclairage avec la diffusion en fin de semaine de la première partie du documentaire signé par Marc-André Sabourin, Le risque de Huawei, dans le cadre des travaux du Bureau d’enquête et de J.E. à TVA.

Le contenu de cette enquête, par exemple, porte sur le géant des télécommunications chinois Huawei, sa présence, ses stratagèmes au Canada et l’influence du gouvernement chinois.

La Chine copie, certes, mais dans ses reproductions de produits des concurrents, elle innove souvent en mieux et vend moins cher... À terme, les concurrents disparaissent du marché, faute de compétitivité.

Les services de renseignements américains et européens ont maintes fois alerté leurs autorités politiques respectives. En vain... Au Canada, Nortel y a perdu la vie. Et les portefeuilles de simples citoyen(ne)s, leur argent.

Au Canada, c’est le gouvernement Harper qui avait naïvement déroulé le tapis rouge à Huaweï. Les Québécois et le reste du Canada étaient-ils au courant ? J’en doute.

Si l’état des lieux du commerce et de la consommation mondiale se maintient, le monde passera sous domination économique, technologique et militaire chinoise.

Quelle sera la nature de la domination chinoise ? « Messianique », comme dans le temps, à l’occidentale, ou simplement économique et technologique. L’histoire le dira.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.