/news/society
Navigation

Sondage Léger: le baromètre des personnalités sportives de l’année

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, Le Journal, en collaboration avec la firme Léger, dévoile un coup de sonde sur une variété de sujets qui vous touchent de près ou de loin. Notre baromètre mesure ainsi ce qui vous fait vibrer ou sourciller en tant que Québécoise et Québécois, jeune et moins jeune, francophone, anglophone ou allophone, à Montréal ou en région.

• À lire aussi: Voici les personnalités de l’année du monde des affaires, selon les Québécois

Quelle est la personnalité sportive québécoise de l’année ?  

1. Laurent Duvernay-Tardif (football) : 27 %

Photo d'archives

2. Félix Auger-Aliassime (tennis) : 22 %

Photo Chantal Poirier

3. Leylah Fernandez (tennis) : 8 %

Photo Chantal Poirier

4. Jennifer Abel (plongeon) : 7 %

Photo AFP

5. Jonathan Drouin (hockey) : 6 % 

Photo Twitter, Canadien de Montréal

6. Kim Clavel (boxe) : 6 %

7. Kim Boutin (patinage de vitesse) : 5 %

8. Marc-André Fleury (hockey) : 4 %

9. Alexis Lafrenière (hockey) : 4 %

10. Marie-Ève Dicaire (boxe) : 4 %

11. Mikaël Kingsbury (ski acrobatique) : 4 %

12. Jean Pascal (boxe) : 3 %

13. Phillip Danault (hockey) : 3 %

14. Alex Dupuis (football) : 3 %

15. Maude Charron (haltérophilie) : 3 %

16. Patrice Bergeron (hockey) : 3 %

17. Zachary Brault-Guillard (soccer) : 2 %

18. Justine Dufour-Lapointe (ski acrobatique) : 2 %

19. Laurence Vincent Lapointe (canoë-kayak) : 2 %

20. Valérie Maltais (patinage de vitesse) : 2 %

21. Lance Stroll (course automobile) : 2 %

22. David Lemieux (boxe) : 2 %

23. Yanni Gourde (hockey) : 2 %

24. Olivier Roy (football) : 2 % 


Méthodologie

Un sondage web a été réalisé du 26 au 28 novembre 2021 auprès de 1049 Québécois(es), âgé(e)s de 18 ans ou plus et pouvant s’exprimer en français ou en anglais. Le sondage a été réalisé en deux temps. Une question ouverte a été posée aux panélistes LEO (Léger Opinion) pour qu’ils soumettent des personnalités sportives qui ont marqué l’année. Ensuite, sur la base des noms les plus mentionnés, chaque répondant pouvait choisir jusqu’à trois noms. Seuls les 25 noms les plus mentionnés sont présentés dans ce baromètre. 


  • Philippe Léger, Le Journal de Montréal   

Le constat

Celui qui trône en haut du baromètre n’est pas seulement un athlète, c’est une véritable machine médiatique que représente Laurent Duvernay-Tardif. Même lorsqu’il est à l’étranger, LDT est partout au Québec. Et que dire de l’ascension divine et soudaine de Félix Auger-Aliassime et Leylah Fernandez qui nous ont éblouis lors du US Open. Le plus ardu pour ces jeunes athlètes sera de réussir les mêmes exploits l’année prochaine.

La surprise

Que ce soit le soccer, le football ou la boxe, aucun autre sport ne s’impose véritablement comme notre deuxième sport national. Il y aurait pourtant une place à prendre, mais les récentes controverses entourant le CF Montréal et le peu d’excitation que nous procurent les Alouettes font en sorte qu’ils restent en périphérie de notre univers sportif. 

La déception

On oublie rapidement les performances remarquables de nos Olympiens ! Ces athlètes s’entraînent pendant quatre ans en espérant participer aux Jeux olympiques. Une fois là-bas, des contes de fées se produisent. Parlez-en à Maude Charron, Laurence Vincent Lapointe et Stephanie Labbé. Or, malgré leurs exploits, elles se retrouvent assez loin dans le baromètre. 

Notoriété ou performance   

  • Joseph Facal, Le Journal de Montréal    

On a demandé aux répondants de ce sondage d’identifier leur personnalité sportive de l’année. Certains ont jugé la performance. D’autres se sont basés sur la notoriété. D’autres encore se sont visiblement limités au sport qu’ils suivent personnellement.

Sans surprise, Laurent Duvernay-Tardif déclasse tous les autres sportifs.

Mais les répondants n’ont clairement pas pris en compte les performances sportives des 12 derniers mois.

Laurent Duvernay-Tardif n’a pas retrouvé son poste de partant chez les Chiefs et fut échangé aux Jets. 

Mais il tire profit de son énorme visibilité médiatique depuis qu’il s’est lancé dans la publicité, de sa personnalité attachante, de son éblouissant parcours d’athlète-médecin, et de sa conquête du Super Bowl au terme de la saison 2019.

Les deux suivants au classement, Félix Auger-Aliassime et Leylah Fernandez, doivent leurs 2e et 3e places à leur ascension fulgurante et très médiatisée.

Juste 6 joueurs de hockey

Le cinquième au classement, Jonathan Drouin, a fait parler de lui davantage pour ses déboires personnels que pour ses prouesses sur la glace. 

Il faut se réjouir qu’il soit devenu possible de parler plus ouvertement que jadis des problèmes psychologiques.

Notons enfin qu’il n’y a que six joueurs de hockey sur les 24 athlètes au classement. 

J’y vois un signe de la difficulté des francophones à percer dans le hockey professionnel et une illustration du fait que le hockey, s’il reste dominant dans le Québec de 2021, laisse aujourd’hui davantage de place à d’autres sports. 

Notre société change, elle se diversifie, et ce classement le reflète.

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.