/finance/business
Navigation

Louve Design: des vêtements à la mode de chez nous

Elle décide de prendre de l’expansion, malgré la pandémie

Véronique Goulet
Photo courtoisie Véronique Goulet, fondatrice de Louve Design, a ouvert une boutique à Tofino, en Colombie-Britannique, qui est le paradis des surfeurs.

Coup d'oeil sur cet article

Augmentation des ventes en ligne, expansion vers la Colombie-Britannique... La dernière année a été marquée par la croissance pour Louve Design et sa fondatrice, Véronique Goulet.  

L’entreprise de Victoriaville se spécialise dans la fabrication de vêtements pour femmes qui se veulent éthiques, écologiques et abordables, des valeurs que l’entrepreneure a mises de l’avant dès les débuts de son entreprise en 2009. 

Pour confectionner ses vêtements qui sont tendance, elle utilise des tissus neufs certifiés éthiques et mise aussi sur l’upcycling, soit la valorisation de matériaux inutilisés comme des fins de rouleaux de tissu, des surplus d’inventaires pour créer des collections en édition limitée. 

« Chez Louve, on se spécialise dans la fabrication en petits lots, en fonction des tissus que l’on trouve, tout en s’assurant d’offrir des prix compétitifs », explique Véronique Goulet. 

Aujourd’hui, Louve Design réalise environ 70 % de ses ventes en ligne, un chiffre en croissance constante. Avant la crise sanitaire, elle était aussi une abonnée des salons et des braderies. « C’est ce qui me permet de financer la production de vêtements vendus au détail. Je m’assure ainsi de ne pas avoir de problème de flux de trésorerie », explique-t-elle. 

Cap vers l’ouest

Les vêtements de Louve Design sont aujourd’hui offerts dans une quinzaine de points de vente, principalement au Québec (qui représente 90 % de son marché), mais aussi en Ontario. 

En pleine année pandémique, Véronique Goulet a décidé de faire prendre de l’expansion à son entreprise en lorgnant du côté de la Colombie-Britannique, où elle a déjà habité. C’est finalement à Tofino, une petite ville située sur l’île de Vancouver, un paradis pour les surfeurs, qu’elle a ouvert sa boutique au printemps dernier. Elle l’a baptisée Rieka, du nom de sa nouvelle collection de vêtements unisexes qui arborent des imprimés d’artistes de la région. 

Une histoire de famille

Le milieu de la mode, Véronique Goulet est tombée dedans quand elle était encore une enfant. Ses parents avaient une manufacture de vêtements, Blouse de Victoriaville, qui fabriquait pour de grandes marques. À 11 ans, elle savait déjà coudre et rêvait de devenir designer de mode. « Mes parents trouvaient que c’était une industrie précaire, ils m’ont plutôt poussée à étudier en administration. »

Elle a donc commencé sa carrière en occupant des postes de gestion. Mais même si elle était bonne avec les chiffres, elle rêvait toujours de confectionner ses propres créations. À 30 ans, elle a donc entrepris des études en design de mode pour ensuite fonder Louve Design. 

Les premières années, elle s’y consacrait à temps partiel étant accaparée par une autre mission : sauver la PME familiale qui était en difficulté. Elle a restructuré l’entreprise pour qu’elle renoue avec la rentabilité, mais la situation restait néanmoins fragile. Blouse de Victoriaville a finalement fermé ses portes en 2020. « La pandémie a accéléré la décision », explique Véronique Goulet. 

Toutes ses énergies sont maintenant mises dans son entreprise qui compte aujourd’hui une vingtaine d’employés. Et Véronique Goulet ne manque pas de projets pour la développer. 

Face à la demande, elle songe à lancer une collection pour hommes. Aussi, Louve Design ayant un volume de production plus important, elle sera dorénavant en mesure de créer ses propres motifs de tissus, au grand bonheur de la designer. 

Elle projette également l’ouverture d’une manufacture de jeans au Mexique. La main-d’œuvre dans la fabrication de vêtements se faisant rare au Québec, elle n’a pas le choix de se tourner vers l’étranger. Elle gardera toutefois en tête un objectif auquel elle tient particulièrement : faire en sorte que les vêtements qu’elle crée aient la plus petite empreinte environnementale possible. 

Louve Design        

  • Date de fondation : 2009  
  • Activité : conception de vêtements    
  • Actionnaire : Véronique Goulet    
  • Nombre d’employés : 20