/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: des provinces partagées entre prudence et célébrations pour Noël

Coup d'oeil sur cet article

Les provinces du pays tentent de trouver le bon équilibre entre prudence et célébrations à l’approche du temps des Fêtes, et ce, dans un contexte de remontée des cas et de variant Omicron.

• À lire aussi: Temps des Fêtes: des partys de 20 personnes vaccinées seront permis

Le Québec, mardi, a opté pour permettre des rassemblements allant jusqu’à 20 personnes, à condition que celles-ci soient vaccinées.

Dans un même temps, la Belle Province a continué d’accumuler de nouvelles infections en ajoutant 1234 cas à son bilan, en plus de cinq décès.

Le nombre d’hospitalisations est aussi à la hausse avec 235 lits occupés, soit neuf de plus que la veille, une donnée contrebalancée par une baisse à 58 lits occupés aux soins intensifs, soit quatre de moins que lundi.

D’autres provinces tendent cependant à se montrer prudentes. C’est notamment le cas de la Nouvelle-Écosse, où les habitants pourront profiter des Fêtes pour se rassembler.

«Attention, ne virons pas fou. Ce n’est pas le temps de se dire "je vais faire le tour du pays ou le tour du monde"», a mis en garde le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Robert Strang tandis que 22 cas ont été annoncés dans la province.

L’Île-du-Prince-Édouard estime qu’elle vit présentement sa «première vraie vague de COVID-19», avec 69 cas recensés durant les trois dernières semaines, dont cinq durant les dernières 24 heures. Ce nombre peut sembler peu élevé vu du Québec, mais représente 17 % de tous les cas recensés dans cette province depuis le début de la pandémie.

«Ce n’est pas la situation que l’on souhaitait à l’approche des Fêtes», s’est inquiétée la médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Heather Morrison.

L’Ontario a ajouté 928 cas et neuf décès à son bilan mardi. Elle s’inquiète aussi des ravages de la COVID-19, particulièrement chez les non-vaccinés qui continuent de remplir les hôpitaux. Un nouveau modèle prédit que de 250 à 400 patients se trouveront aux soins intensifs dans la province en janvier.

Dans l’Ouest, le Manitoba (93 cas, 4 morts) a annoncé la détection de son premier cas du variant Omicron. Des médecins ont aussi mis en garde le gouvernement après le report de milliers de chirurgies, dans la foulée d’une nouvelle flambée du virus depuis quelques semaines.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.