/sports/jo
Navigation

Boycottage diplomatique des JO: «Nous comprenons et respectons la décision du gouvernement»

OLYMPICS/OPENING
Photo d'archives Porte-drapeau du Canada à la cérémonie de clôture des Jeux de Pékin à l’été 2008, Adam van Koeverden, aujourd’hui secrétaire parlementaire de la ministre des Sports et député libéral de Milton, accorde tout son soutien à la délégation canadienne qui se rendra à Pékin en février prochain.

Coup d'oeil sur cet article

Dans une déclaration commune, les Comités olympique et paralympique canadiens (COC et CPC) acceptent la décision du gouvernement canadien de miser sur un boycottage diplomatique des Jeux olympiques et paralympiques de Pékin dont le coup d’envoi sera donné le 4 février.

• À lire aussi - Boycottage diplomatique des JO: un «minimum» qui fait mal

• À lire aussi - Ottawa annonce à son tour un boycottage diplomatique des Jeux olympiques de Pékin

« Nous comprenons et respectons la décision du gouvernement de ne pas envoyer de missions diplomatiques aux Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2022 à Beijing, ont écrit le chef de la direction et secrétaire général du COC David Shoemaker et la cheffe de la direction du CPC Karen O’Neil. Nous reconnaissons aussi comment cette annonce établit une importante distinction entre la participation des athlètes et celle des représentants du gouvernement aux Jeux. »

  • Écoutez l'entrevue du chercheur à l’Université de Montréal et ancien conseiller politique du ministre des Affaires étrangères, Jocelyn Coulon, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Le COC et le CPC assurent qu’ils ne sont pas insensibles aux enjeux actuels en Chine touchant notamment les droits de l’homme et le sort réservé aux Ouïgours.

« Le Comité olympique canadien et le Comité paralympique canadien restent préoccupés par les enjeux actuels en Chine, soulignent les deux dirigeants, mais nous comprenons aussi que les Jeux créeront une plateforme importante pour attirer l’attention sur ces enjeux. L’histoire a démontré que le boycottage des athlètes ne fait mal qu’aux athlètes sans créer de changements significatifs. » 

« Nous reconnaissons aussi l’importance d’Équipe Canada pour les Canadiens et nous nous sommes engagés à nous assurer qu’ils participent aux Jeux en toute sécurité, de poursuivre le communiqué conjoint du COC et du CPC. Nos athlètes possèdent une capacité unique d’inspirer des millions de Canadiens de tout âge et des milliards de personnes à travers le monde, alors que les Jeux favorisent les liens de plus en plus importants entre les personnes. »

Le COC et le CPC ont aussi remercié le gouvernement fédéral. « Nous remercions le premier ministre Justin Trudeau, la ministre des Sports Pascale St-Onge, le secrétaire parlementaire de la ministre des Sports Adam van Koeverden, et le gouvernement canadien pour leur soutien continu d’Équipe Canada et nous savons qu’ils encourageront Équipe Canada avec les Canadiens d’un océan à l’autre cet hiver. » 

Pas de réaction chez les athlètes

Pour la plupart en Europe en plein processus de sélection olympique, les athlètes contactés par le biais de leur agent respectif ont préféré ne pas commenter la décision du gouvernement canadien et souhaitent se concentrer sur les compétitions à venir. Plusieurs Coupes du monde sont à l’horaire en fin de semaine en ski acrobatique, en ski alpin, en ski de fond, en snowboard cross et en patinage de vitesse longue piste.

À la lumière des déclarations du centre Enes Kanter Freedom, des Celtics de Boston, qui demandait aux hockeyeurs Sidney Crosby et Connor McDavid de boycotter les Jeux en raison, estime-t-il, du génocide perpétré contre les Ouïgours, est-ce que la pression sur les athlètes afin qu’ils renoncent aux Olympiques est susceptible d’augmenter à l’approche du coup d’envoi de l’événement planétaire ? Les prochaines semaines nous le diront.

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.