/sports/football
Navigation

Andrew Harris: l’élément-clé pour les Blue Bombers

Andrew Harris: l’élément-clé pour les Blue Bombers
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le poste de quart-arrière vient avec son lot de responsabilités pour un match comme celui de la Coupe Grey, mais si le passé est garant de l’avenir, c’est peut-être encore le porteur de ballon des Blue Bombers de Winnipeg Andrew Harris qui décidera de l’issue de la finale contre les Tiger-Cats, dimanche, à Hamilton.

L’athlète manitobain de 34 ans, qui évolue d’ailleurs pour la ville où il a grandi, déborde de confiance à l’approche du match fatidique. Du coup, il repousse du revers de la main tous ceux qui diront que les Tiger-Cats ont l’avantage du terrain, profitant du fait de dormir à la maison, cette semaine, et d’une possible foule susceptible de nuire aux Bombers.

«Plusieurs voient ça comme de gros avantages, mais je pense que nous sommes tous des professionnels qui se préparent de la bonne façon, a noté Harris, dans une entrevue accordée au réseau Sportsnet. Une fois que tu arrives sur le terrain, la foule ne devrait pas vraiment être un facteur parce que tu es concentré sur ton travail. Il faut simplement y arriver et exécuter.»

Joueur du match en 2019

Mieux que quiconque, Harris avait répondu présent lors de la récente finale de la Coupe Grey en novembre 2019 à Calgary, dans la victoire de 33 à 12 des Blue Bombers contre les Tiger-Cats de Hamilton. Non seulement avait-il porté le ballon sur un total de 134 verges en 18 courses, mais Harris avait aussi capté cinq passes pour 35 verges de gains. Auteur de deux touchés, il avait logiquement été élu le joueur par excellence de la rencontre.

Encore dimanche dernier, lors de la finale de l’Ouest, Harris a eu un impact majeur, et ce, même s’il revenait alors d’une blessure. En 23 portées, il a parcouru 136 verges et obtenu un majeur.

À surveiller avant Collaros

Zach Collaros demeure l’homme de confiance comme quart-arrière pour les champions en titre. Il importe toutefois de rappeler que Collaros n’avait pas connu son meilleur match, malgré le triomphe des siens, il y a deux ans lors de la finale de la Coupe Grey. Harris avait plutôt été le héros offensif. Et encore une fois dimanche, c’est peut-être Harris qu’il faudra d’abord et avant tout surveiller.

Lors de la récente saison, Harris a participé à seulement sept rencontres. Malgré tout, il a terminé au cinquième rang de la LCF pour le plus grand nombre de verges de gains au sol, avec 623. Le meilleur élément des Tiger-Cats à ce chapitre, cette saison, a été le Québécois Sean Thomas Erlington, avec 356 verges en 70 portées réparties sur 12 rencontres.

S’adapter à Dane Evans

En identifiant Dane Evans comme le quart-arrière partant des Tiger-Cats pour la finale de la Coupe Grey, l’entraîneur-chef de l’équipe Orlondo Steinauer a pris bien des gens par surprise plus tôt cette semaine, peut-être même son coordonnateur offensif Tommy Condell.

«Vous ne pouvez pas essayer de forcer un gars à faire quelque chose qu’un autre joueur fait peut-être mieux que lui, a laissé tomber Condell, cité jeudi sur le site web de la Ligue canadienne de football, faisant allusion aux deux principaux quarts des Ti-Cats, soit Evans et Jeremiah Masoli. Les joueurs sont tous différents, ce sont tous des individus et ils ont tous des compétences, mais différentes.»

Sans doute consulté avant le choix final d’Evans comme partant, le coordonnateur offensif a néanmoins convenu que des ajustements doivent être faits au niveau des stratégies à l’attaque avant le fameux match contre les Blue Bombers de Winnipeg.

Ceci étant dit, Condell avait justement dû modifier le tir, dimanche dernier, en pleine finale de l’Est quand Evans avait été appelé à remplacer Masoli dès le deuxième quart.

«Nous devons nous assurer que ce que nous faisons offensivement reflète les choses qu’il fait le mieux», a résumé le coordonnateur, en vantant les qualités d’Evans, qui a notamment réussi deux touchés par la course dans la récente victoire de 27 à 19 des Tiger-Cats contre les Argonauts de Toronto. La formation de Hamilton tirait pourtant de l’arrière 12 à 0 à la mi-temps.

Instabilité pour les locaux

À propos de la finale de la Coupe Grey, il n’est pas dit que Masoli ne sera pas celui qui viendra en relève à Evans si l’on sent qu’on doit changer le rythme. Cette instabilité n’en demeure pas moins inquiétante pour les partisans des Tiger-Cats, qui ont d’ailleurs le grand privilège d’accueillir ce match à domicile, soit au Tim Hortons Field.

Comme l’a expliqué Steinauer, le choix d’Evans à titre de partant est notamment dû au fait qu’«il amène plus d’émotion». Or, Evans n’avait pas été en mesure d’inspirer ses coéquipiers lors de la plus récente finale de la Coupe Grey, en novembre 2019, à Calgary. Le quart-arrière avait entre autres lancé deux interceptions dans la défaite de 33 à 12 contre les Blue Bombers.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.