/news/currentevents
Navigation

Montérégie: son GPS l’envoie directement dans la rivière des Outaouais

Le conducteur a été chanceux et s’est sorti indemne de cette fâcheuse position

GPS
Photo courtoisie, Stéphane Brunet Cet automobiliste, qui discute avec un policier, a vu l’avant de son véhicule s’enfoncer dans les eaux glacées de la rivière des Outaouais, mercredi, à Hudson. On voit derrière lui son auto après qu’elle ait été extirpée du trou qui s’était créé (à droite).

Coup d'oeil sur cet article

Un automobiliste qui se fiait trop à son GPS s’est retrouvé en fâcheuse posture en Montérégie, mercredi soir, lorsque son véhicule s’est retrouvé à l’eau... là où il y aura un pont de glace cet hiver.

« Il a écouté son téléphone, plutôt que son propre jugement », affirme Claude Desjardins, qui a assisté à la scène.  

En suivant le tracé offert par son système de géolocalisation, un homme s’est engagé vers 19 h 30 sur la rue Sanderson, à Hudson, en banlieue de Montréal, une voie qui mène directement à la rivière des Outaouais.

Plutôt que de s’arrêter, il a avancé sur près de 3 mètres dans l’eau avant de constater son erreur et d’appeler les secours.

L’homme en est sorti indemne. La voiture n’a pas subi de dommages, selon la Sûreté du Québec, qui était sur les lieux. 

M. Desjardins, propriétaire de la Traverse Oka-Hudson, a réussi à sortir le véhicule de sa fâcheuse position à l’aide de ses équipements.

Un traversier est en fonction à cet endroit durant la saison estivale, tandis qu’un pont de glace est aménagé en février et mars, selon les conditions météorologiques. 

Actuellement, tout passage y est interdit. Deux bancs de neige sont disposés entre la rue et la rivière pour bloquer les passants.

« L’individu a quand même pu se faufiler à travers les obstacles pour atteindre la rive », indique M. Desjardins.

Confiance aveugle

« [Le GPS], ce n’est pas miraculeux. Il se peut que les informations ne soient pas à jour. Il ne faut pas s’y fier aveuglément », soutient Martin Trépanier, professeur titulaire au Département de mathématiques et de génie industriel de Polytechnique Montréal.

« Les traversiers ne sont pas nécessairement reliés au réseau routier, poursuit-il. Il faut donc redoubler de prudence quand on utilise ces services pour être sûr de pouvoir y accéder. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.