/opinion/faitesladifference
Navigation

Étendre le programme Revenu de base: la dignité à l’année svp!

Étendre le programme Revenu de base: la dignité à l’année svp!
mario beauregard - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

« Des fêtes en toute dignité », voilà l’un des slogans mis l’avant pour la guignolée de médias et son impressionnante campagne annuelle de dons se déroulant avant les Fêtes. Mais après Noël, qu’en est-il de la dignité?  

Plus d’un million de personnes vivent en situation de pauvreté au Québec. De grands changements doivent être effectués dans les programmes d’aide gouvernementale si on veut réellement éliminer la pauvreté. 

L’appel à la solidarité organisé par différents groupes pour aider les comptoirs alimentaires est peut-être une initiative louable, mais chaque année, le travail et à refaire comme si rien n’avait changé. Est-ce que des solutions misant sur la charité individuelle peuvent réellement venir à bout d’un problème structurel et social comme la pauvreté ? 

Dans les circonstances, la réponse est clairement négative. La guignolée fait malheureusement figure d’un simple pansement qui sert à se donner bonne conscience, alors que l’on néglige les mesures collectives qui permettraient de lutter réellement contre la pauvreté qui fait violence sur des milliers de familles à l’année longue. La passivité et l’insensibilité du gouvernement sur cet enjeu sont plus que choquantes. 

Le gouvernement doit faire plus

Le gouvernement ne semble pas comprendre que des gens n’arrivent même plus à se nourrir et à se loger convenablement. La prestation de base à l’aide sociale est actuellement de 708 $ par mois. Ce n’est même pas suffisant pour vivre, alors imaginez pour passer un joyeux temps des fêtes! 

Les personnes assistées sociales s’appauvrissent de plus en plus. Les chèques d’aide sociale ne sont que très peu indexés alors que le coût de la vie augmente de manière fulgurante. Il suffit de constater le débordement dans les banques alimentaires et les ressources en itinérance pour comprendre que les prestations d’aide de dernier recours sont insuffisantes. 

En mai 2018, le gouvernement a adopté un projet de loi qui prévoit la mise en place du programme Revenu de base. Ce programme représente des augmentations progressives des prestations de la Solidarité sociale, qui devraient atteindre la Mesure du panier de consommation (MPC) en 2023. 

Il s’agit d’un pas en avant, mais cette augmentation ne s’applique qu’à une petite minorité de prestataires de l’aide de derniers recours qui ont une contrainte sévère à l’emploi reconnue depuis plusieurs années. Tout le monde doit manger, tout le monde doit se loger, tout le monde devrait pouvoir couvrir ses besoins de base. Toutes les personnes en situation de pauvreté devraient avoir un revenu de base couvrant l’entièreté de leurs besoins essentiels. 

Pour sortir de la pauvreté

C’est pourquoi le Front commun de personnes assistées sociales du Québec lance sa Campagne intitulée Le Programme de Revenu de base, un minimum pour sortir de la pauvreté. Avec un montant couvrant les besoins essentiels, les personnes en situation de pauvreté pourraient enfin manger convenablement à Noël, mais elles auraient peut-être également la chance de briser l’isolement avec des activités entre amis ou en visitant leur famille durant le temps des Fêtes. 

Les militants et militantes du Front commun des personnes assistées sociales du Québec

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.