/news/coronavirus
Navigation

3000 cas par jour au Québec d'ici la fin de l'année?

Coup d'oeil sur cet article

Une augmentation importante des cas de COVID-19 est à prévoir pendant et après la période des Fêtes, car le variant Omicron pourrait prendre la place du Delta «dans un laps de temps très court».

• À lire aussi: Appel au dépistage à Montréal

• À lire aussi: Plus de 2000 cas au Québec

Le taux de contagion d’Omicron, présumé plus élevé que celui du variant Delta, pourrait aussi accélérer l’augmentation des cas déjà prévue pendant les semaines de vacances, démontrent les nouvelles modélisations de la Santé publique du Canada présentées vendredi.

«À la lumière de l’augmentation du nombre quotidien de cas, on craint que les tendances nationales en matière de gravité ne commencent aussi à remonter», a déclaré en point de presse le Dr Howard Njoo, sous-administrateur en chef de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC).

À l’instar du Royaume-Uni, où les cas d’Omicron doublent tous les 2 à 3 jours, la Santé publique juge qu’il y a une «forte probabilité» que la même chose se produise ici. 

  • Écoutez l’analyse du Dr Gaston De Serres, médecin épidémiologiste à l’INSPQ:

Seulement 80 cas d’Omicron ont été détectés au Canada à ce jour, dont près de la moitié en Ontario seulement.

L’augmentation moyenne de tous les cas de COVID-19 était de 3000 par jour au Canada au cours de la dernière semaine. L’Ontario et le Québec sont au cœur de cette importante recrudescence.

«Bien que l’activité de la maladie ait diminué dans de nombreuses régions durement touchées par la quatrième vague, les données tardives sur les hospitalisations et les admissions aux soins intensifs continuent d’indiquer que le nombre de cas est élevé et que le système de santé est poussé à sa limite», a-t-il indiqué.

Le variant Omicron «pourrait diminuer la protection vaccinale contre l'infection, mais un certain niveau de protection contre la maladie grave est susceptible de rester» chez ceux qui ont été doublement vaccinés, souligne-t-on de manière optimiste.

La trajectoire de l’épidémie au pays est revenue à la hausse depuis le début du mois de novembre.

À VOIR AUSSI    

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.