/sports/others
Navigation

Boisvert-Lacroix conclut sur une bonne note

Boisvert-Lacroix conclut sur une bonne note
Photo Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

CALGARY | À sa dernière course de Coupe du monde en carrière, Alex Boisvert-Lacroix s’est offert un cadeau en signant la troisième meilleure performance de sa carrière.

Le vétéran patineur de 34 ans a réussi un chrono de 34 s 20 qui lui a permis de signer son meilleur résultat cette saison avec une septième place.

« J’ai le corps magané et je suis content de terminer ma carrière sur une bonne note comme ça, a raconté Boisvert-Lacroix. Ma copine et mon frère ont retrouvé mes parents à Sherbrooke et ils ont sûrement aimé le spectacle. Je suis très content de m’être hissé dans le top 10. »

Boisvert-Lacroix a réalisé son meilleur chrono en carrière en 2017 à Salt Lake City. Il avait franchi la ligne d’arrivée en 34 s 15. Il a aussi réussi un temps de 34 s 17.

« Mes quatre dernières courses ont été excellentes et je continue de progresser, a-t-il souligné. J’ai commis de petites erreurs dans mon premier 100 m, mais mon deuxième virage a été bien meilleur que vendredi. »

Tout se jouera à Québec

Il est acquis que le Canada n’aura que deux entrées au 500 m à Pékin puisqu’on ne retrouve que deux patineurs dans le top 20 mondial. Tout va se jouer à Québec lors des Essais olympiques du 27 au 31 décembre pour la deuxième place. Et encore là, rien n’est coulé dans le béton puisque le Canada ne pourra miser que sur huit patineurs en Chine et il devra faire des choix déchirants. Il y a déjà six patineurs présélectionnés ou qui prendront part à la poursuite par équipe qui seront à Pékin.

« Ça va être crève-cœur si je remporte les Essais et que je ne passe pas, mais je suis en paix avec ma carrière, a-t-il exprimé. Le reste sera du bonus. »

Boisvert-Lacroix est impressionné par la progression de son sport.

« En 2017 à la Coupe du monde de Calgary quelques mois avant les Jeux de Pyeongchang, j’avais gagné l’or avec un chrono de 34 s 30, a-t-il rappelé. Avec un chrono de 34 s 20, aujourd’hui [dimanche], je savais que je ne serais pas sur le podium. Le niveau est tellement élevé. »

Vincent de Haître devra aussi se qualifier à Québec pour les Jeux.

« J’ai encore deux semaines sans compétition pour continuer de progresser, a indiqué celui qui a pris le 17e rang au 1000 m en vertu d’un temps de 1 min 8 s 21. Ce n’était pas certain que je me qualifie pour la Coupe du monde et c’est déjà une étape de franchie. Ce n’est pas impossible que je termine dans le top 3 aux Essais. Personne n’a encore battu mon record canadien sur 1000 m et je dois retrouver mes habitudes. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.