/news/green
Navigation

Boucherville met sur pied un projet novateur en environnement

Boucherville met sur pied un projet novateur en environnement
COURTOISIE / Jean Laramée

Coup d'oeil sur cet article

Sentant l’urgence d’agir pour la planète, un Bouchervillois a lancé à ses concitoyens le défi de poser des gestes simples pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES), comme s'assurer d'avoir une résidence bien isolée ou réduire sa consommation de produits issus des pratiques industrielles de l'agriculture.

• À lire aussi: Face aux promesses de neutralité carbone, l'inquiétude des scientifiques

• À lire aussi: Augmentation des émissions des GES au Québec en 2019

Pour y arriver, André Lafrance a suggéré que les familles de Boucherville suivent un plan individualisé et soient accompagnées par des spécialistes en environnement pendant un an. Cette idée a immédiatement été adoptée par la Ville qui a chargé l’organisme Fous de nature de déployer ce projet-pilote baptisé «Pour le climat, agissons maintenant!».

«C’est exactement le projet qu’il nous fallait puisque nous cherchions à mobiliser nos citoyens aux enjeux environnementaux, affirme la conseillère municipale et responsable des dossiers en environnement, Anne Barabé. Si les citoyens, mais aussi les commerces et les industries, font des efforts pour réduire leur empreinte carbone, cela peut faire une différence.»

Les catastrophes naturelles des dernières années et surtout la récente inondation en Colombie-Britannique ont fait prendre conscience à l’initiateur du projet de l’urgence de la situation.

«Les conséquences des changements climatiques s’accélèrent d’année en année. On le voit avec les vagues de chaleur, la sécheresse, l’érosion, les feux de forêt et les inondations. Les scientifiques nous disent que cela est directement lié aux émissions de GES. Comme citoyens nous avons notre part à faire pour réduire nos GES», explique André Lafrance.

Des solutions simples et accessibles

Actuellement, l’organisme Fous de nature est à recruter 40 familles volontaires pour la première édition du projet. Lorsque les participants seront choisis, l’organisme ira calculer les émissions de GES dans chaque foyer et créera un plan personnalisé selon les besoins et la réalité de chacun, de février à décembre 2022.

«Nous voulons leur proposer des solutions simples et accessibles. Nous n’allons pas dire à tout le monde d’aller s’acheter une voiture électrique! Nous pensons qu’ils peuvent réussir à réduire le GES en effectuant des gestes simples», souligne la chargée de projet de Fous de nature, Émilie Caputo.

Par exemple, diminuer sa consommation de viande rouge - l'élevage industriel de bétail étant une source importante d'émission de GES -, opter pour l’efficacité énergétique à la maison, faire du covoiturage et isoler son habitation sont quelques-unes des solutions à la portée des citoyens pour réduire les émissions de GES.

En plus du plan personnalisé, les participants seront bien encadrés puisqu’ils profiteront de conférences, de rencontres et d’une plateforme d’échange en ligne pour réussir à réduire leur empreinte écologique.

Un projet qui promet!

La conseillère municipale, Anne Barabé voit grand pour ce projet qui, selon elle, est très prometteur. «La première année nous servira de laboratoire, mais ensuite nous pourrions augmenter le nombre de famille à 4000 et même peut-être plus», mentionne-t-elle.

L’élue espère que si cette expérience novatrice est positive à Boucherville, celle-ci pourrait être répétée ailleurs au Québec.

André Lafrance va dans le même sens, disant qu’il y a un momentum pour l’implantation de projets environnementaux dans les municipalités depuis ces dernières semaines. «Il y a un vent favorable à ce genre de projet là puisqu’avec les élections, on voit de nouvelles équipes qui sont très ouvertes à aborder les questions environnementales.»

À voir aussi 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.