/sports/others
Navigation

Laurent Dubreuil termine le travail et ajoute une médaille

Après celle du 500m, le Québécois ajoute sa qualification olympique au 1000m

Laurent Dubreuil a remporté la médaille de bronze au 500 m, dimanche, lors de la Coupe du monde de patinage de vitesse de Calgary.
Photo Didier Debusschère Laurent Dubreuil a remporté la médaille de bronze au 500 m, dimanche, lors de la Coupe du monde de patinage de vitesse de Calgary.

Coup d'oeil sur cet article

CALGARY | Mission accomplie pour le patineur de vitesse Laurent Dubreuil, qui a assuré, dimanche, à la Coupe du monde de Calgary, sa qualification aux Jeux olympiques de Pékin sur 1000 m.

• À lire aussi: Coupe du monde: les Canadiennes complètent un parcours parfait

Déjà qualifié sur 500 m, Dubreuil devait terminer le travail sur 1000 m. Avec une huitième place, dimanche, en vertu d’un temps de 1 min 7 s 33, il termine au sixième rang du classement cumulatif.

Les Canadiens qui terminaient dans le top 8 obtenaient leur billet pour Pékin.

Laurent Dubreuil a remporté la médaille de bronze au 500 m, dimanche, lors de la Coupe du monde de patinage de vitesse de Calgary.
Photo Didier Debusschère

« Je voulais me préqualifier et j’aurais été déçu si je m’étais fait sortir du top 8, a-t-il reconnu. Je vais pouvoir me concentrer sur ma préparation au 500 m pour Pékin sans devoir être bon dans deux semaines aux Essais olympiques, ce qui est l’idéal. En quatre étapes de la Coupe du monde, je n’ai fait aucun bon 1000 m, mais ce fut assez pour atteindre mon objectif. »

La présentation d’un 500 m et du 1000 m la même journée causait des soucis à Dubreuil dès que le calendrier a été dévoilé en septembre.

Laurent Dubreuil a remporté la médaille de bronze au 500 m, dimanche, lors de la Coupe du monde de patinage de vitesse de Calgary.
Photo Didier Debusschère

« Pour un gars qui casse comme moi après 600 m, c’est difficile de patiner deux courses la même journée dans un délai de 90 minutes. Quand j’ai vu le calendrier, ça m’a fait peur et je me suis dit que ça serait difficile. Je ne suis qu’à 0 s 3 du podium. Ce n’est pas loin. Je suis 100 pour cent certain que j’aurais fait mieux si le délai avait été de 60 minutes de plus. Aux Jeux, les deux épreuves seront séparées de six jours. »

Laurent Dubreuil a remporté la médaille de bronze au 500 m, dimanche, lors de la Coupe du monde de patinage de vitesse de Calgary.
Photo Didier Debusschère

À chaque 1000 m cette saison, le patineur de Lévis occupait le premier rang après 600 mètres.

Présence douteuse aux essais

Qualifié dans ses deux épreuves, Dubreuil n’a pas l’intention de participer aux Essais olympiques du 27 au 31 décembre à Québec.

Laurent Dubreuil a remporté la médaille de bronze au 500 m, dimanche, lors de la Coupe du monde de patinage de vitesse de Calgary.
Photo Didier Debusschère

« Je n’ai pas confirmé avec Gregor [Jelonek], mais il va avoir besoin de bons arguments pour me convaincre de participer aux Essais. La décision est prise à
98 pour cent. La job est faite et je n’ai pas besoin d’autres courses dans deux semaines. Il y aura des courses en Chine et à la fin janvier à Québec qui seront plus bénéfiques. »

Huit en huit

Dubreuil a remporté une huitième médaille en huit courses de 500 m. Avec un chrono de 34 s 06, son troisième meilleur temps en carrière, il est monté sur la troisième marche du podium.

Laurent Dubreuil a remporté la médaille de bronze au 500 m, dimanche, lors de la Coupe du monde de patinage de vitesse de Calgary.
Photo Didier Debusschère

« Même si j’ai fait 33 s 77, vendredi, je ne peux pas être déçu de ma course puisque je n’avais jamais descendu sous les 34 secondes avant. Je me sentais moins bien que vendredi, ennuyé par un malaise à un ischiojambier. »

Avec huit médailles, Dubreuil signe la meilleure performance de sa carrière en Coupe du monde. Son sommet était de quatre, établi au cours des saisons 2019-2020 ainsi que 2020-2021.

Laurent Dubreuil a remporté la médaille de bronze au 500 m, dimanche, lors de la Coupe du monde de patinage de vitesse de Calgary.
Photo Didier Debusschère

« Je n’aurais jamais parié que j’allais gagner huit médailles en huit courses. C’est assez incroyable surtout que le plateau est fort. Je ne peux pas expliquer mes succès. Je ne pouvais pas viser un tel objectif puisque la marge est tellement mince. Je suis fier de la constance affichée pendant toute la saison. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.