/entertainment/shows
Navigation

FLIP Fabrique revient à la TOHU

La troupe y souligne son 10e anniversaire avec Six°

Flip! Fabrique
Photo courtoisie, Stéphane Bourgeois Une scène du spectacle Six°, présenté par la troupe québécoise FLIP Fabrique.

Coup d'oeil sur cet article

C’est avec l’envie folle de se rassembler que la troupe de cirque FLIP Fabrique a soufflé dernièrement ses dix bougies. Prière entendue, vœu exaucé : la troupe sera de retour à la TOHU le 16 décembre pour présenter son spectacle Six°.

« On est à six degrés près d’une poignée de main, six degrés d’une séparation partout sur la planète. C’est un peu ce qu’on relate à travers le spectacle », affirme le fondateur de FLIP Fabrique, Bruno Gagnon.

L’histoire nous transporte dans une vieille bâtisse abandonnée au milieu de la forêt où des individus se retrouvent après avoir reçu d’étranges invitations. Cinq personnes sont présentes ce soir-là, pourtant six invitations ont été distribuées... Et si le public était le sixième invité ?

Une troupe tissée serrée

FLIP Fabrique est une troupe basée à Québec et composée de sept artistes de calibre mondial, dont cinq hommes et deux femmes (Jérémie Arsenault, Camila Comin, Christophe Hamel, Francis Julien, Hugo Ouellet-Côté, Jade Dussault et Bruno Gagnon). 

Née d’un délicieux mélange d’amitié et de talent, la troupe s’est depuis envolée partout à travers le monde pour présenter ses spectacles époustouflants. Elle crée d’ailleurs ses propres spectacles contemporains afin d’en faire des œuvres émouvantes et poétiques.

D’abord connue pour ses spectacles extérieurs en grand déploiement à Québec, elle ratisse les quatre coins du monde et enchaîne les spectacles : Le songe d’une nuit d’été, La tournée des 400 coups, Les passages insolites... FLIP Fabrique foule maintenant une nouvelle fois les planches de la TOHU afin de présenter Six°.

S’adapter

Le spectacle a dû être pensé pour un contexte pandémique, ce qui représentait quelques défis. « Ne pas pouvoir se toucher en cirque, c’est un enjeu majeur. Mais ça s’est vraiment bien passé », confie M. Gagnon. Le spectacle a notamment dû être remodelé une fois les mesures sanitaires assouplies. « Un spectacle, c’est comme un être vivant, c’est toujours en mouvement et ça continue de grandir. Il faut s’adapter ».

  • Le spectacle Six° sera présenté à la TOHU du 16 au 23 décembre.
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.