/lifestyle/health
Navigation

Les pâtés au poulet au banc d'essai

Coup d'oeil sur cet article

Les pâtés au poulet comptent parmi les plats réconfortants qu’on aime savourer en saison froide. Ils plaisent à toute la famille et les options du commerce, prêtes à réchauffer, sont pratiques pour un repas express. Parmi les choix retrouvés en épicerie, quelles sont les meilleures options ?

NOTRE ANALYSE 

Quatorze choix de pâtés au poulet ont fait l’objet de notre analyse. Les portions indiquées sur les emballages varient de 100 à 225 g, ce qui est considérable. Aux fins d’analyse, une portion uniformisée de 175 g a été utilisée.  

Chaque portion apporte :  

  • Entre 320 et 516 calories 
  • Entre 16 et 30 g de lipides (entre 6 et 12 g de gras saturés) 
  • Entre 7 et 16 g de protéines 
  • Entre 26 et 48 g de glucides (entre 2 et 7 g de sucres) 
  • Entre 1,5 et 3 g de fibres 
  • Entre 525 et 782 g de sodium   

Les meilleurs choix  

Photo courtoisie

Le pâté au poulet Marie Callender’s se distingue sur plusieurs aspects. C’est le pâté le moins calorique (320) et parmi les moins gras (18 g) du banc d’essai. Sa teneur en sodium est aussi raisonnable, soit 616 mg par portion. Dommage qu’on y retrouve du shortening dans la composition de sa croûte. Malgré cette présence, la teneur en gras trans est de 0,3 g seulement. Autre bémol : la teneur en protéines est aussi trop faible pour en faire un repas complet (11 g). 

Photo courtoisie

Le gratin au poulet Plaisirs Gastronomiques s’en sort bien également, mais comme il n’y a qu’une croûte, il va de soi que les valeurs nutritives sont plus intéressantes. Il apporte 353 calories, 21 g de gras (9 de gras saturés) et 559 mg de sodium, soit l’une des teneurs les plus faibles du banc d’essai. Il se distingue surtout par son apport en protéines de 16 g. Sa pâte contient aussi, malheureusement, de l’huile de palme modifiée. 

Photo courtoisie

De la même marque, le pâté au poulet, brocoli et cheddar affiche la plus faible teneur en sodium du banc d’essai, soit 525 mg. On apprécie aussi sa teneur en protéines (16 g). Son contenu en gras se situe dans la moyenne (22 g).  

Photo courtoisie

Le pâté au poulet fait de viande blanche St-Hubert affiche la teneur en matières grasses la plus faible, soit 16 g par portion (et la teneur en gras saturés la plus faible, soit 6 g). On aime aussi sa teneur en protéines de 14 g et son contenu modéré en sodium, soit 643 mg. Bémol : On retrouve de la margarine d’huile de palme au sein des ingrédients de sa pâte et c’est le deuxième produit plus riche en sucres du banc d’essai (6 g).  

Les moins bons choix  

Photo courtoisie

Le pâté au poulet et aux légumes Schneiders est le plus calorique (516 calories), parmi les plus gras (29 g de lipides) et parmi les plus riches en gras saturés (12 g). Sa teneur en sodium est aussi supérieure à la moyenne (703 mg). La présence de saindoux dans sa pâte explique cette teneur en gras saturés.  

Photo courtoisie

Avec 753 mg de sodium et 30 g de gras, le pâté au poulet Croké est le deuxième plus salé et le plus gras du banc d’essai. C’est aussi le pâté le moins riche en protéines, soit 7 g par portion. Quel dommage, car il est sans gluten, répondant aux besoins des personnes souffrant de maladie cœliaque en plus d’avoir une liste d’ingrédients dépourvue d’huile de palme ou de shortening ! Un gros plus de ce côté ! 

Photo courtoisie

Avec 30 g de gras et aussi 12 g de gras saturés et 498 calories, le pâté au poulet Sélection termine la sélection des pires choix. Sa teneur en sodium est pourtant dans la moyenne (653 mg) et sa teneur en protéines (14 g) est acceptable. Comme le choix précédent, sa pâte contient du saindoux.  

Solo ?  

Photo courtoisie

Les pâtés vendus en format individuel vous font envie ? Sachez qu’avec un format de 283 g (Stouffer’s) vous engloutirez 620 calories, 37 g de lipides et 920 mg de sodium. Mieux vaut opter pour un format familial, prendre une portion raisonnable et accompagner le tout d’une salade verte.