/sports/racing
Navigation

Le nouveau patron en Formule 1

Verstappen détrône Hamilton à l’issue d’une fin d’épreuve complètement folle au Grand Prix d’Abou Dhabi

Le nouveau patron en Formule 1
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Dans une fin de course imprévisible et époustouflante au Grand Prix d’Abou Dhabi dimanche, Max Verstappen a été couronné champion du monde de Formule 1 pour la première fois de sa carrière.

• À lire aussi: Verstappen et Hamilton: six actes d’une lutte mémorable pour le titre mondial

• À lire aussi: Grand Prix d’Abou Dhabi: c’est la faute à Nicholas Latifi...

• À lire aussi: Grand Prix d’Abou Dhabi: une saison à oublier

• À lire aussi: Grand Prix d’Abou Dhabi: la fin d’un beau parcours pour Raïkkönen

Alors que tout semblait perdu pour le pilote de l’écurie Red Bull et que son grand rival Lewis Hamilton se dirigeait vers un huitième sacre, l’épreuve a pris une tournure inattendue quand Nicholas Latifi est venu interrompre les débats, avec un peu moins de six tours à parcourir, à la suite d’un accident.

La direction de la course n’a eu d’autre choix que de déployer la voiture de sécurité pour libérer la Williams de sa position précaire sur le circuit.

Pneus plus frais

Les bouteilles de champagne étaient prêtes à être débouchées pour l’écurie allemande. Hamilton détenait une avance pratiquement insurmontable de 12 secondes quand le pilote canadien a commis sa gaffe. 

Le nouveau patron en Formule 1
Photo AFP

Après quoi, il a été décidé que le dernier tour de la saison n’allait pas être bouclé sous le drapeau jaune. À la relance, Verstappen qui, au profit d’une stratégie fructueuse de son équipe, a pu attaquer le Britannique avec une voiture chaussée de pneus plus frais.

Le nouveau patron en Formule 1
Photo AFP

Malgré sa résistance, Hamilton a dû s’avouer vaincu, concédant un peu plus de deux secondes au vainqueur quand le drapeau à damier a été agité. 

« C’est incroyable, a déclaré Verstappen. Mon but, quand j’étais enfant, était de devenir un pilote de F1 et d’espérer un jour gagner des courses. »

Le nouveau patron en Formule 1
Photo AFP

Mercedes conteste

Verstappen, 34e champion de l’histoire de la F1, n’a pas caché que ses chances de détrôner Hamilton en fin de course étaient plutôt limitées même s’il était plus rapide que lui.

« Comme quoi les miracles peuvent se produire, a-t-il renchéri. Moi, je veux rester chez Red Bull pour le reste de ma vie. »

Il a toutefois fallu attendre quelques heures après la tombée du rideau sur une saison palpitante pour confirmer la consécration de Verstappen qui, à 24 ans, deux mois et 12 jours, est devenu le quatrième plus jeune champion de la discipline. Le record appartient toujours à Sebastian Vettel en 2010 (23 ans, 4 mois et 11 jours) devant Hamilton en 2008 (23 ans, 9 mois et 26 jours) et Fernando Alonso en 2005 (24 ans, 1 mois et 27 jours).

L’écurie Mercedes a en effet porté deux réclamations à l’issue de cette épreuve rocambolesque, en prétextant que les commissaires de piste avaient erré dans leurs décisions. Notamment celle de ne pas avoir laissé suffisamment de temps à toutes les voitures accusant un tour de retard pour doubler les deux meneurs et la voiture de sécurité. Mais elles ont été rejetées.

Merci à Masi et à... Latifi

Verstappen s’est retrouvé immédiatement derrière Hamilton quand le dernier tour a été lancé alors que cinq monoplaces étaient regroupées entre les deux belligérants pendant la neutralisation.

Dimanche soir, Mercedes a signifié son intention de faire appel. Elle a trois jours pour déposer cette nouvelle réclamation. Seule consolation, elle s’est assurée d’un huitième titre consécutif des constructeurs.

« Max a piloté avec passion et détermination, a souligné Christian Horner sur les ondes du réseau britannique Sky Sports. Il est vrai qu’il a eu un peu de chance avec la voiture de sécurité. Mais la course est ainsi faite.

« Nous ne voulions pas que la saison se termine dans le bureau des commissaires. Ils ont pris la bonne décision », a enchaîné le patron de l’écurie Red Bull. Il peut aussi dire merci à Michael Masi, le directeur de course de la F1, et surtout à Latifi pour avoir ouvert la porte à son pilote.

Le nouveau patron en Formule 1
Photo AFP

Des félicitations 

Après être resté de longues secondes dans sa voiture après son tour de décélération, Hamilton est venu saluer le nouveau champion. Le Britannique devra attendre pour devenir le recordman exclusif des titres en F1. Il reste donc à sept couronnes, comme Michael Schumacher.

Le nouveau patron en Formule 1
Photo AFP

« Je dois féliciter Max et son équipe, a indiqué Hamilton. Je pense que nous avons fait un travail remarquable. J’avoue avoir connu la saison la plus difficile de ma carrière en F1. »  

Même si son année se termine sur une note décevante, on se souviendra qu’il a su combler un retard de 32 points après le Grand Prix d’Autriche, tenu le 4 juillet, en remportant huit victoires et en accédant au podium en 17 occasions.

Dur pour les Canadiens

Le pauvre Latifi, lui, s’est retrouvé au cœur de la controverse, bien malgré lui.

« Je n’ai jamais eu l’intention d’influencer la fin du championnat, mais j’ai commis une erreur et gâché ma course. »

L’ironie, c’est que Williams est l’une des quatre écuries du plateau à être motorisées par... Mercedes ! Son compatriote, Lance Stroll, lui, a mis fin à une saison pour le moins désastreuse quand il a dû se contenter de la 13e place à l’arrivée, à bord d’une Aston Martin, en nette régression.

L’Espagnol Carlos Sainz a accompagné les deux ténors de la F1 sur le podium à Abou Dhabi. Quant au Japonais Yuki Tsunoda, il a mis un terme à sa saison recrue en se pointant au quatrième rang, le meilleur résultat de sa jeune carrière. 

Son coéquipier chez AlphaTauri, le Français Pierre Gasly, s’est classé 5e alors que le Finlandais Valtteri Bottas, à sa dernière course chez Mercedes, n’a pu faire mieux que la 6e position. 

À l’an prochain : le cirque de la F1 se donne maintenant rendez-vous au Grand Prix de Bahreïn, le 20 mars, pour la première de 23 épreuves prévues au calendrier. Une saison 2022 qui marque le renouveau avec l’arrivée de nouvelles monoplaces redessinées et le retour, espérons-le, du GP du Canada (19 juin) forcé à l’annulation pendant deux ans en raison de la pandémie. 

Résultats  

22e ÉTAPE DU CHAMPIONNAT DU MONDE DE F1

1. Max Verstappen (PB/Red Bull-Honda) 306,183 km en 1h,30:17,345 s
2. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 2,256 s
3. Carlos Sainz Jr (ESP/Ferrari) à 5,173 s
4. Yuki Tsunoda (JPN/AlphaTauri-Honda) à 5,692 s
5. Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri-Honda) à 6,531 s
6. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) à 7,463 s
7. Lando Norris (GBR/McLaren-Mercedes) à 59,200 s
8. Fernando Alonso (ESP/Alpine-Renault) à 1:01,708 s
9. Esteban Ocon (FRA/Alpine-Renaud) à 1:04,026 s
10. Charles Leclerc(MON/Ferrari)à 1:06,057 s
11. Sebastian Vettel(ALL/Aston Martin-Mercedes)à 1:07,527 s
12. Daniel Ricciardo(AUS/McLaren-Mercedes)à 1 tour
13. Lance Stroll(CAN/Aston Martin-Mercedes)à 1 tour
14. Mick Schumacher(ALL/Haas-Ferrari)à 1 tour
15. Sergio Pérez (MEX/Red Bull-Honda) abandon

ABANDONS

  • Kimi Raïkkönen, problème mécanique 26e tour ; George Russell, problème mécanique 27e tour ; Antonio Giovinazzi, problème mécanique 34e tour ; Nicholas Latifi, accident 51e tour ; Sebastian Vettell, problème mécanique 45e tour. N’a pas participé : Nikita Mazepin

Meilleur tour en course : Max Verstappen 1:26,103 au 40e tour (moyenne 220,800 km/h).


CLASSEMENT DES PILOTES

1. Max Verstappen (PB) 395,5 pts
2. Lewis Hamilton (GBR) 387,5
3. Valtteri Bottas (FIN) 226
4. Sergio Pérez (MEX) 190
5. Carlos Sainz Jr (ESP) 164,5
6. Lando Norris (GBR) 160
7. Charles Leclerc (MON) 159
8. Daniel Ricciardo (AUS) 115
9. Pierre Gasly (FRA) 110
10. Fernando Alonso(ESP)81
11. Esteban Ocon(FRA)74
12. Sebastian Vettel(ALL)43
13. Lance Stroll(CAN)34
14. Yuki Tsunoda(JPN)32
15. George Russell(GBR)16
16. Kimi Räikkönen(CAN)10
17. Nicholas Latifi(CAN)7
18. Antonio Giovinazzi (ITA) 3

CLASSEMENT DES CONSTRUCTEURS

1. Mercedes 613,5 pts
2. Red Bull-Honda 585,5
3. Ferrari 323,5
4. McLaren-Mercedes 275
5. Alpine-Renault 155
6. AlphaTauri-Honda 142
7. AstonMartin-Mercedes 77
8. Williams-Mercedes 23
9. Alfa Romeo-Ferrari 13

Les 34 champions du monde  

Max Verstappen est le 34e pilote de l’histoire à être titré en F1 depuis la création du championnat en 1950 et le premier des Pays-Bas à obtenir cette consécration. 

PILOTES (NATIONALITÉ) TITRES ANNÉES
Lewis Hamilton (G.-B.) 7 2008, 2014, 2015, 2017 à 2020
Michael Schumacher (ALL) 7 1994, 1995, 2000 à 2004
Juan Manuel Fangio (ARG) 5 1951, 1954 à 1957
Sebastian Vettel (ALL) 4 2011 à 2013
Alain Prost (FRA) 4 1985, 1986, 1989 et 1993
Ayrton Senna (BRÉ) 3 1988, 1990 et 1991
Jackie Stewart (G.-B.) 3 1969, 1971 et 1973
Niki Lauda (AUT) 3 1975, 1977 et 1984
Nelson Piquet(BRÉ)31981, 1983 et 1987
Jack Brabham(AUS)31959 1960 et 1966
Fernando Alonso(ESP)22005 et 2006
Mika Häkkinen(FIN)21998 et 1999
Emerson Fittipaldi(BRÉ)21972 et 1974
Jim Clark(G.-B.)21963 et 1965
Graham Hill(G.-B.)21962 et 1968
Alberto Ascari(ITA)21952 et 1953
Max Verstappen(P.-B.)12021
Nico Rosberg(ALL)12016
Jenson Button(G.-B.)12009
Kimi Räikkönen(FIN)12007
Jacques Villeneuve(CAN)11997
Damon Hill(G.-B.)11996
Nigel Mansell(G.-B.)11992
Keke Rosberg(FIN)11982
Alain Jones(AUS)11980
Jody Scheckter(AFR)11979
Mario Andretti(É.-U.)11978
James Hunt (G.-B.)11976
Jochen Rindt(AUT)11970
Denny Hulme(N.-Z.)11967
John Surtees(G.-B.)11964
Phil Hill(É.-U.)11962
Mike Hawthorn(G.-B.)11958
Giuseppe Farina (ITA) 1 1950
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.