/sports/others
Navigation

Coupe du monde des bosses en Suède: Retour à la normale pour Kingsbury

Après une décevante huitième position la veille, il retrouve le succès

Coupe du monde des bosses en Suède: Retour à la normale pour Kingsbury
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Mikaël Kingsbury n’a pas ruminé sa décevante performance bien longtemps. Kingsbury a rebondi pour signer la 67e victoire en Coupe du monde de sa carrière.

• À lire aussi: Une journée à oublier pour Mikaël Kingsbury

• À lire aussi: Mikaël Kingsbury s’en va en finale

Kingsbury a retrouvé sa place habituelle sur la plus haute marche du podium, dimanche à Idre Fjall en Suède, à l’occasion de la Coupe du monde de bosses en parallèle. Écarté de la super finale, samedi, pour la première fois de sa carrière en vertu d’une huitième position en solo, le « Roi des bosses » a eu le meilleur sur le Japonais Ikuma Hiroshima dans la ronde ultime.

« J’ai tout donné ce qui me restait d’énergie après une cinquième journée de course consécutive, a raconté Kingsbury. Je suis content d’avoir rebondi après mon résultat de samedi. J’étais déçu, mais je ne me suis pas laissé abattre surtout que j’avais l’occasion de me reprendre rapidement. Je n’ai pas pensé à ma performance de samedi et j’y suis allé une ronde à la fois. »

Kingsbury assure que sa performance de samedi était déjà derrière lui quand il s’est retrouvé au départ.

« J’avais tourné la page, a-t-il illustré. Si je n’avais pas été capable d’oublier, je n’aurais pas eu ce résultat aujourd’hui [dimanche]. Tu dois avoir des échecs pour rebondir et je suis content que cette contre-performance soit arrivée en début de saison de cette année olympique. »

Kingsbury a eu l’occasion de se frotter à son principal rival en finale. Hiroshima avait remporté l’or en solo, samedi. 

« On se pousse mutuellement et on se tire vers le haut pour offrir la meilleure version de nous-mêmes, a résumé l’auteur d’une 67e victoire en Coupe du monde en carrière. Tu dois te mesurer aux meilleurs pour continuer de progresser. C’est un duel très difficile. Nous faisons les mêmes trucs et nous allons à la même vitesse. » 

Léger retard au début

Malgré un bon départ dimanche, Kingsbury accusait un léger retard sur le Japonais après le premier saut, mais il a inversé les rôles après le deuxième saut et il a franchi le fil d’arrivée avec une priorité de 0 s 03.

« Après le premier saut, il avait une légère avance, mais j’ai vraiment maximisé la vitesse que la piste pouvait me donner et Ikuma a fait la même chose », a-t-il expliqué. 

« Sur le saut d’en bas, c’est l’endroit où je pouvais aller le chercher. Je n’étais pas certain de gagner, mais c’est toujours mieux quand tu passes la ligne en premier en duel », a ajouté Kingsbury.

La piste d’Idre Fjall n’est d’ailleurs pas la préférée du bosseur.

« C’est la piste où j’ai le plus de difficultés à gagner, a-t-il affirmé. C’est une piste plate où il est très difficile de se démarquer. »

« C’est difficile de prendre de la vitesse de haut en bas. C’est aussi la piste la plus facile du circuit », a-t-il conclu.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.