/sports/others
Navigation

Brunet et Fiola visent le standard olympique

Un temps sous la barre des 35 secondes comme objectif

Cédrick Brunet  a pris part au 500 mètres de la division B à l’anneau de glace de Calgary, vendredi dernier.
Photo Didier Debusschère Cédrick Brunet a pris part au 500 mètres de la division B à l’anneau de glace de Calgary, vendredi dernier.

Coup d'oeil sur cet article

CALGARY | Cédrick Brunet et Christopher Fiola auront une opportunité en or de prendre de l’expérience alors qu’ils prendront part au Championnat des Quatre Continents de patinage de vitesse longue piste à compter de mercredi, à Calgary.

Les meilleurs patineurs canadiens ont décidé de faire l’impasse sur l’événement pour se concentrer sur les essais olympiques qui auront lieu du 27 au 31 décembre au Centre de glaces, ce qui a ouvert la porte aux deux Québécois.

Brunet et Fiola ont le même objectif. Ils désirent réussir le standard de Patinage de vitesse Canada (PVC) de 34 s 90. 

« C’est une belle opportunité de prendre de l’expérience internationale de plus et je vais la prendre, a mentionné Brunet qui a vécu son baptême en Coupe du monde, vendredi à Calgary. C’était une option que je participe au Championnat des Quatre Continents, mais on ne savait pas quels patineurs allaient se présenter. J’ai reçu mon invitation, samedi soir, la veille de mon deuxième 500 m. »

Au 16e rang du classement canadien quand il s’est pointé à Calgary à la mi-octobre pour les nationaux, Brunet avait surpris tout le monde en signant un chrono de 34 s 97 pour terminer au troisième rang. En Coupe du monde en fin de semaine dernière, il a réussi des temps de 35 s 21 et de 35 s 10.

« Je suis content de mes deux courses compte tenu qu’il s’agissait de ma première expérience internationale, a-t-il indiqué. J’ai aussi prouvé que mon temps de 34 s 97 n’était pas un accident de parcours. J’ai fait deux courses dans les bas 35 secondes même si l’exécution était moins là qu’aux nationaux. »

« Si je réussis mon standard, ça va être un bonus, de poursuivre le patineur de 21 ans. En début de saison, les Jeux olympiques n’étaient pas dans ma mire. Je veux m’amuser au lieu de me mettre de la pression. »

Motivation gonflée

De son côté, Fiola disputera une première course internationale depuis les mondiaux sprints de février 2019 à Heerenveen aux Pays-Bas. 

« J’ai appris dimanche que j’allais participer au Championnat des Quatre Continents et je suis content d’être ici, a-t-il mentionné lundi après avoir foulé la glace de l’Ovale olympique dès son arrivée à Calgary. J’ai la chance de compléter l’étape qu’il me manque afin de ne pas avoir cet objectif dans la tête aux Essais. Il n’y a pas d’enjeu autre que le standard. J’aurais pu réussir le standard lors des Essais, mais c’est plus intelligent d’être ici et éviter de me mettre dans le trouble. »

Motivation supplémentaire

Écarté des étapes de la Coupe du monde en raison d’une décision du Tribunal du sport, Fiola dit avoir puisé dans cette décision une motivation supplémentaire. 

« J’étais fâché parce que j’aurais voulu participer à la Coupe du monde, mais j’ai utilisé cette énergie pour me motiver encore plus, a raconté celui dont le meilleur temps en carrière est de 34 s 55 réalisé en 2019. J’ai réussi une bonne course à la Coupe Canada à Québec avec un temps de 35 s 15 et ça me met en confiance. Je suis dans le coup. »

L’épreuve du 500 m du Championnat des Quatre Continents aura lieu, mercredi.

Le Centre de glaces se fait connaître 

Débarqué à Calgary, vendredi, tout juste avant la première épreuve de la Coupe du monde, Robert Dubreuil avait coiffé ses trois chapeaux pour ce court voyage dans l’Ouest.

Père du champion mondial sur 500 m, Laurent Dubreuil, directeur général de la Fédération québécoise de patinage de vitesse et membre de la Corporation du Centre de glaces, l’olympien des Jeux de 1998 et 1992 avait un mandat très diversifié.

Présent pour encourager son fils qui est devenu le deuxième patineur le plus rapide de l’histoire en signant un chrono de 33 s 77, vendredi, lors du premier 500 m de la Coupe du monde, Dubreuil a aussi pris des notes en prévision des Essais olympiques qui se dérouleront au Centre de glaces du 27 au 31 décembre, et a signifié l’intérêt de Québec d’accueillir des événements internationaux dans le futur.

« L’objectif numéro un est de se coller sur Patinage de vitesse Canada (PVC) pour leur montrer que nous sommes ambitieux, a-t-il souligné, mais pas trop. On ne doit pas faire peur au monde. On doit aussi être bien balancé entre les événements de longue et de courte piste que nous voulons accueillir. Au niveau politique, bien que ce n’était pas l’objectif principal de ma présence, les rencontres avec les gens de l’International Skating Union (ISU) n’étaient pas propices en raison des bulles qu’ils voulaient garder intactes le plus possible. Je ferai partie de la délégation canadienne en Thaïlande, en juin, à l’occasion du congrès de l’ISU. Il n’y aura pas de décision qui sera prise à cette occasion, mais il s’agira d’une opportunité de se faire connaître. »

Baptême à prévoir

Pour son baptême des compétitions internationales, le Centre de glaces accueillera le Championnat des Quatre Continents du 13 au 15 janvier 2023, compétition qui sera plus relevée que l’édition de cette année, qui souffre de la proximité avec les Essais olympiques des différents pays. 

Le Championnat mondial des maîtres suivra quelques semaines plus tard. Les dates définitives ne sont toutefois pas encore arrêtées. Ça se passera entre la mi-février et le début mars.

« La prochaine étape sera d’accueillir une Coupe du monde, a indiqué Dubreuil, qui est rentré à Québec, lundi. Avec les exigences du cahier de charges, nous ne sommes pas rendus à penser à un championnat mondial. Cette année, nous accueillerons trois événements nationaux. On veut se faire connaître et gagner la confiance de PVC. »

Dubreuil a eu droit à une visite guidée du proprio. Cette visite d’ordre technique avait pour objectif de valider certaines informations, notamment au niveau du chronométrage. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.