/news/politics
Navigation

Des excuses officielles pour les victimes d’inconduites sexuelles dans l’armée

Des excuses officielles pour les victimes d’inconduites sexuelles dans l’armée
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement fédéral a offert lundi des excuses officielles aux victimes d’inconduites et d’agressions sexuelles qui ont travaillé dans un environnement toxique au sein de ces institutions. 

• À lire aussi: Recours sur les inconduites sexuelles: près de 20 000 plaintes contre les Forces armées canadiennes

• À lire aussi: Enseignante voilée en Outaouais: «Ce n’est plus un enjeu théorique», dit Trudeau

«Nous regrettons profondément ce qui s’est passé. Nous offrons nos excuses à tous les survivants et survivantes dans les Forces armées canadiennes, qui n’auraient jamais dû vivre des expériences comme ça quand ces personnes-là se sont offertes pour servir leur pays, pour offrir tout ce qu’ils avaient pour le bien-être de leurs concitoyens», a déclaré Justin Trudeau en marge d’un point de presse sur un autre sujet.

S’adressant directement à la caméra, la nouvelle ministre de la Défense, Anita Anand, s’est dite prête à «entreprendre un changement significatif» au sein de l’institution.

«Je m’excuse au nom du gouvernement du Canada et au nom des représentants élus qui, tout au long de l’histoire des Forces armées canadiennes, avaient la responsabilité de vous protéger et qui n’ont pas su le faire», a-t-elle dit lors de son allocution.

Mme Anand était accompagnée pour l’occasion du chef d’État-major des Forces armées canadiennes (FAC), Wayne Eyre.

«Vous êtes trop nombreux à porter ce fardeau, pour certains, depuis des décennies, à vivre des expériences d’agressions sexuelles, de harcèlement sexuel, de discrimination et d’exclusion fondés sur le sexe, le genre, l’identité de genre ou l’orientation sexuelle», a-t-il.

«Ces comportements n’ont absolument aucune place au sein de notre institution.»

Une montagne de plaintes

Une action collective, qui a pris fin le mois dernier, a recueilli pas moins de 18 804 plaintes.

Peu de temps après son arrivée à la tête du ministère, Mme Anand a ordonné que les enquêtes relevant d’actions de nature sexuelle soient transférées au civil. Elles étaient auparavant traitées par la cour martiale, un système qui avait perdu la confiance de nombreux membres de l’armée.

Le 25 novembre 2019, la Cour fédérale avait accordé aux victimes la possibilité de toucher une indemnisation et de participer à une démarche réparatrice, avec une période de deux ans pour soumettre une demande. La démarche a duré deux ans jour pour jour.

L’année 2021 a été marquée par une série presque interminable de hauts gradés des FAC placés dans l’embarras en raison d’allégations d’inconduites sexuelles.

L’ancien ministre de la Défense, Harjit Sajjan, a été relégué à un autre poste après les élections fédérales de septembre. Sa gestion de la crise était vivement critiquée de toute part.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.