/finance
Navigation

La Banque du Canada garde le cap sur 2% d'inflation

La Banque du Canada garde le cap sur 2% d'inflation
Photo d'Archives, Agence QMi

Coup d'oeil sur cet article

La Banque du Canada garde le cap sur son objectif de maintenir le taux d’inflation à 2 %, mais prévoit que la tempête économique continuera de faire grimper les prix jusqu’à l’été.

• À lire aussi: Ce n’est pas que la viande qui coûte cher aux restaurateurs

• À lire aussi: Votre garde-robe fera plus mal à votre portefeuille

• À lire aussi: Inflation alimentaire record: 966$ de plus pour votre épicerie 

  • Écoutez l'entrevue avec Benoit Durocher, économiste principal du Mouvement Desjardins sur QUB radio :   

Le gouvernement et la banque centrale ont annoncé lundi que le mandat de l’institution demeurera inchangé pour les cinq prochaines années, c’est-à-dire axé sur la stabilité des prix.

Pour l’économiste Robert Asselin, ex-directeur des politiques et du budget du ministre des Finances, maintenant vice-président du Conseil canadien des affaires, c’est une bonne nouvelle, car « établir la cible de maîtrise de l’inflation à 2 % a bien servi le Canada au cours des vingt-cinq dernières années ».

« Une inflation faible, stable et prévisible a contribué à la bonne performance du marché de travail, à la prospérité et à la croissance économique de notre pays », a dit la ministre des Finances Chrystia Freeland lundi.

Le renouvellement du mandat de la banque survient néanmoins au moment où l’inflation atteint un sommet en 18 ans. À 4,7 % en octobre, elle est bien au-dessus de la fourchette cible de 1 à 3 % de la banque centrale.

Conscient des inquiétudes, le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem, a assuré que l’institution reviendrait à la cible. Sans vouloir s’avancer sur un échéancier, il a réitéré qu’il s’attendait à ce que l’inflation demeurât élevée avant de se stabiliser à l’été.

Aide du gouvernement

En attendant, le premier ministre Justin Trudeau a de nouveau promis du soutien pour les familles.

« On va continuer d’être là avec des initiatives sur le logement, l’aide aux familles, l’augmentation de l’allocation canadienne aux enfants liée au coût de la vie, nous allons être là pour continuer à aider les gens », a-t-il dit.

Le gouvernement espère en plus obtenir l’appui de l’opposition pour faire adopter un nouveau train de mesures d’aide pandémique totalisant 7,4 milliards $.

La pilule est dure à avaler pour le Parti conservateur, qui estime qu’Ottawa alimente l’inflation.


La ministre des Finances Chrystia Freeland fera le point mardi dans sa mise à jour économique de l’automne.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.