/news/coronavirus
Navigation

Omicron: la transmission communautaire est commencée, selon Tam

Coup d'oeil sur cet article

La propagation du variant Omicron au sein de la population canadienne a bel et bien atteint le stade de transmission communautaire, a déclaré l’administratrice en chef de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), la Dre Theresa Tam.

• À lire aussi: Omicron se diffuse plus rapidement et les vaccins sont sans doute moins efficaces

• À lire aussi: Le niveau d’alerte COVID relevé au Royaume-Uni, en raison d’une forte poussée du variant Omicron

«Nous avons beaucoup appris sur le variant au cours des derniers jours. Nous avons appris que c’est un variant très facilement transmissible et qu’il contribuerait à affaiblir l’immunité offerte par les vaccins», a-t-elle dit lundi, en prédisant un hiver «mouvementé».

La transmission communautaire se produit lorsque la contamination a lieu au sein d’une population sans que les individus infectés puissent établir avec certitude la source de leur infection.

Selon les projections de la santé publique dévoilées vendredi dernier, le variant Omicron pourrait remplacer Delta dans «un laps de temps très court» en raison de son potentiel de transmission présumé plus élevé encore.

Sa présence est particulièrement marquée en Ontario, où le comité d’experts sur la COVID-19 évaluait déjà à 21 % les cas actifs dans la province lundi, soit il y a deux semaines et un jour.

«Ce qui se passe actuellement avec le variant Omicron en Ontario, on peut penser que ça va venir ici, a averti le premier ministre François Legault. Il ne faut pas prendre ça à la légère, et on suit ça de jour en jour.»

Le cas britannique

Au Royaume-Uni, les cas d’Omicron doublent tous les deux à trois jours, alors que le pays a recensé lundi un premier décès lié au variant. Le premier ministre britannique Boris Johnson a dit anticiper un «raz-de-marée».

La santé publique canadienne juge qu’il y a une «forte probabilité» que la même chose se produise ici, avec un sommet possible de 12 000 cas quotidiens dès janvier, dans le pire des scénarios. Le Canada comptait 87 cas du variant en date du 9 décembre.

L’Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ) ne constatait toujours pas de transmission communautaire la semaine dernière. Il n’aura fallu que quelques jours pour renverser la tendance.

Mme Tam prêche donc la «prudence» aux provinces et aux Canadiens dans les rassemblements pour les semaines et les mois à venir, se gardant d’émettre une recommandation claire quant aux limites de rassemblements.

Sur la base d’une résurgence importante de la contamination, la gouverneure générale du Canada, Mary Simon, a annulé sa présence à la finale de la Coupe Grey à Hamilton, une décision saluée par Mme Tam.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.