/sports/ski
Navigation

Patinage de vitesse: Christopher Fiola rate le standard par des poussières

Le patineur longue piste obtiendra une dernière chance aux essais olympiques

Chris Fiola
Photo Didier Debusschere Certain de réussir le standard de Patinage de vitesse Canada au 500 m, Christopher Fiola l’a raté par 0 s 02, mercredi, à Calgary.

Coup d'oeil sur cet article

Christopher Fiola a raté le standard exigé par Patinage de vitesse Canada (PVC) par des poussières, mercredi, à Calgary, à l’occasion du Championnat des quatre continents.

• À lire aussi: Brunet et Fiola visent le standard olympique

• À lire aussi: Fiola patine après le temps perdu

Parti dans la deuxième paire avec l’Américain Zach Stoppelmoor à l’épreuve de 500 m, Fiola a réussi un chrono de 34 s 92, ratant le standard de PVC par 0 s 02. 

« Ça fait plusieurs fois que je passe proche et c’est décevant, a-t-il résumé. Ce n’est pas le temps que j’espérais. J’ai été écarté du podium quand les deux dernières paires ont patiné, mais ça ne me dérange pas. C’est le standard qui était important. »

Fiola aura maintenant une dernière chance de réussir le standard de 34 s 90 à l’occasion des Essais olympiques du 27 au 31 décembre au Centre de glaces, mais la tâche sera plus ardue, étant donné que la glace de Calgary en altitude est plus rapide. « C’est encore possible de réussir le standard aux Essais, mais je pensais réussir 35 s 90 ici sans problème, a souligné l’auteur de la 4e position. J’ai fait 35 s 01 lors de la Coupe Canada à Québec il y a deux semaines. »

Fiola a eu droit à une surprise avant de prendre le départ. « Pour une raison que j’ignore, le patineur de ma paire s’est retrouvé dans la dernière, a-t-il raconté. Les deux patineurs de la dernière paire ont terminé aux 1er et 2e rangs. Je devais me mesurer au patineur qui a pris la deuxième place. Je n’avais pas de références dans ma paire puisque c’est comme si je patinais seul. Ce n’est jamais facile même si on fait notre propre course. »

L’Américain Austin Kleba a remporté la victoire avec un temps de 34 s 82, alors que le Coréen Min Kyu Cha a suivi avec un chrono de 34 s 83.

« Loin d’être idéal »

Débarqué à Calgary lundi, après avoir appris la veille qu’il était invité au Championnat des quatre continents, Fiola ne s’est pas retrouvé dans une position optimale. « C’est loin d’être idéal, a-t-il indiqué, mais je me sentais quand même bien. J’ai eu un bon entraînement, mardi. La pression barométrique était un peu haute, mais ce ne sont pas des excuses. Je n’ai pas fait une bonne course. »

Aux Essais, Fiola devra remporter la victoire et réussir le standard, sinon il n’obtiendra pas son billet pour les Jeux olympiques de Pékin, même s’il devance ses adversaires. Pour le moment, Alex Boisvert-Lacroix et Gilmore Junio sont les seuls qui ont réussi le standard, à l’exception bien entendu de Laurent Dubreuil, qui est déjà préqualifié, ayant terminé dans le top 8 du classement général de la Coupe du monde après les quatre premières étapes.

Préparation pour les essais

Présent sur la ligne de départ des deux 500 m de la Coupe du monde de Calgary en fin de semaine dernière, pour son baptême international chez les seniors, Cédrick Brunet a terminé au 8e rang en vertu d’un chrono de 35 s 27.

Le Canada a frappé en relève du Japon, qui s’est retiré pour accueillir le Championnat des quatre continents. 

Plusieurs patineurs sont rentrés à la maison pour se préparer pour leurs essais olympiques. Un total de neuf pays sont présents.