/news/currentevents
Navigation

L’armée se dote de nouveaux outils pour un «changement de culture»

Coup d'oeil sur cet article

Quelques jours après des excuses officielles, le ministère de la Défense et les Forces armées canadiennes (FAC) a dévoilé de nouveaux outils pour livrer le «changement profond de culture» promis par le gouvernement fédéral.

«Nous savons très bien que la culture institutionnelle que nous souhaitons et prônons ne correspond pas à la réalité vécue par tout le monde. Il faut donc éliminer, modifier et renforcer certains aspects de notre culture pour corriger la situation», a déclaré jeudi la lieutenante-générale, Jennie Carignan, qui est aussi cheffe de la conduite professionnelle et de la culture des FAC.

Cette dernière a présenté les premiers jalons du nouveau programme «Voies du progrès» qui sera en partie administré par le Centre d’intervention sur l’inconduite sexuelle (CIIS) de l’armée.

Le programme veut mettre en place un service de consultations avec des pairs, c’est-à-dire des membres de l’armée qui pourraient avoir été affectés par les problèmes d’inconduite au sein de l’armée. Ces pairs seront payés et le programme devrait être lancé d’ici le mois de juin.

Par ailleurs, un service juridique indépendant sera offert aux victimes qui hésitent entre différentes voies afin d’obtenir réparation. Selon une note interne du ministère de la Défense, le service devrait débuter au mois d’avril prochain.

Une application pour téléphone mobile sera créée pour aider les victimes à accéder l’ensemble des ressources mises à leur disposition.

De plus, un programme de recherche visant à comprendre et à prévenir les inconduites sexuelles servira à l’établissement, à moyen terme, d’un plan

d’intervention plus clair pour guider les cadres institutionnels.

Le CIIS a déclaré avoir «élargi» le personnel des FAC admissible à ces programmes en incluant les anciens membres des FAC, les vétérans ainsi que l’ensemble des employés du ministère de la Défense.

L’équipe du CIIS comporte déjà plus de 200 membres «et continuera de croître en 2022», est-il écrit dans la note interne.