/opinion/columnists
Navigation

Le Canada: la maison des fous

Le Canada: la maison des fous
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Hystérique devant la timide loi 21, le Canada anglais va provoquer un nouveau « Meech » avec l’ambition d’annuler ce qui reste du Québec. Comme par hasard, les Québécois ont à leur tête une figure à la Robert Bourassa : François Legault.

Après avoir orchestré sans subtilité un pseudo-scandale autour d’une militante qui refuse comme enseignante d’enlever le voile islamique devant les enfants de sa classe le temps de donner ses cours, des opposants à la loi 21 jouent de la cornemuse en versant des larmes de crocodile !

Cette femme peut porter le voile partout, sauf en classe pendant sa fonction. Quelle martyre, n’est-ce pas ? Même devant la Cour européenne, ce genre de militante à deux sous ne trouve pas grâce. Mais la Cour suprême du Canada a été programmée pour implanter le logiciel multiculturaliste.

Histoire

Je me souviens de nos bonnes sœurs qui ont enlevé leurs crucifix et l’habit de nonne dans le Québec des années 1960, ça, c’était de l’audace !

Je me souviens aussi de Bob Rae, qui, lundi, abusait de sa position de diplomate aux Nations unies pour dénigrer la loi 21. Ce dernier à mon émission de radio en 1995 se butait, avec une violence incroyable, dans un refus de reconnaître même la notion fade de « société distincte ». (Cet ancien du NPD devenu libéral illustre à merveille pourquoi je vous ai toujours dit qu’il n’y a pas de différence entre ces partis fédéraux qui rêvent d’annuler le Québec.) 

  • Écoutez La Rencontre Proulx - Martineau au micro de Richard Martineau sur QUB radio : 

Référendums sectoriels

En 1990, la haine canadienne anti-Québec se focalisait sur le refus de reconnaître la société distincte. De nos jours, elle veut abolir le strict minimum de laïcité.

Comme Simon Jolin-Barrette me l’a déjà dit, sur la langue, la laïcité et la philosophie d’intégration de l’immigration, au besoin, Québec recourra à des référendums sectoriels. François Legault n’aura pas le choix. Le Canada anglais veut la bagarre. Elle aura lieu. Que faisons-nous encore dans cette maison de fous ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.