/news/education
Navigation

Nouveau programme de sport électronique à l'UQTR

Coup d'oeil sur cet article

L'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a annoncé jeudi le lancement d’un nouveau programme en Développement du sport électronique.

Le sport électronique est le deuxième sport le plus regardé en Amérique du Nord, après le football américain. En particulier les finales de League of Legends.

Pour s'assurer de ne pas passer à côté de l'essentiel, l'UQTR s'est offert les services de Stéphanie Harvey, bien connue des joueurs sous le pseudonyme «missharvey». Elle est ex-championne du monde de jeux vidéo et a collaboré à construire le nouveau programme proposé par l’université. 

«On doit avoir de meilleures bases pour mieux comprendre c'est quoi faire du jeu vidéo sain, comment on peut en profiter, comment on peut faire élever la consommation de jeux vidéo au niveau professionnel comme on peut voir au hockey, au football», a-t-elle expliqué.

Avec ce programme, Mme Harvey espère qu'on s'attaquera à l'éthique du sport. «On parle d'éthique en jeu vidéo, ça veut dire quoi ? Est-ce qu'on doit responsabiliser les compagnies qui font des jeux par rapport aux consommateurs ? Est-ce qu'on doit regarder la diversité ? Que ce soit les consommateurs, les joueuses. On n'a presque pas de joueuses professionnelles sur la planète... il y a un problème ! Pourquoi ?»

L'autre volet du programme touchera l'implantation des sports électroniques, c’est-à-dire tout ce qui touche le développement de nouveaux joueurs et d’espaces approprié pour qu’ils puissent pratiquer leur passion. On pourrait par exemple implanter une ligue sportive dans une école secondaire, a-t-on illustré.

La nouvelle formation comprendra aussi un volet organisation d'événement. Elle va compter pour 15 crédits et une accréditation d'entraîneur de la Fédération québécoise de sports électroniques.