/sports/ski
Navigation

Présence de très courte durée en Italie pour Jasey-Jay Anderson

Présence de très courte durée en Italie pour Jasey-Jay Anderson
Photo d'Archives Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

(Sportcom) – La préparation a été brève pour les planchistes en vue de la Coupe du monde de Carezza, en Italie. La compagnie aérienne ayant égaré les bagages de plusieurs compétiteurs, de nombreux athlètes ont perdu quelques jours d’entraînement avant de prendre part au slalom géant en parallèle de jeudi. 

• À lire aussi: Le 24h Tremblant dépasse son objectif

• À lire aussi: Début de saison le plus tardif en carrière pour Marie-Michèle Gagnon

C’est le cas des trois Québécois en action, qui n’ont pas été en mesure d’atteindre le tableau éliminatoire de l’épreuve. Arnaud Gaudet a offert la meilleure performance du lot en se classant 36e, tandis que Sébastien Beaulieu et Jasey-Jay Anderson ont terminé 43e et 54e.

«Ç’a pris deux jours de plus avant de recevoir mes bagages, alors je n’ai pas eu beaucoup de temps pour m’entraîner, a raconté Gaudet. Je n’étais pas stressé, c’était juste dommage. On devait attendre nos planches et on ne pouvait rien faire. Tout le monde était dans le même bateau.»

Gaudet a stoppé le chronomètre à 38,36 s lors des qualifications, ratant la ronde suivante par 0,76. Il a commis une erreur durant sa descente qui, selon lui, a probablement fait toute la différence.

«C’était court comme journée. Tout le monde était très proche au classement et j’ai peut-être perdu entre une demi-seconde et une seconde avec cette erreur, ce qui m’a fait perdre des places.»

Il ajoute que le parcours de Carezza devenait de plus en plus lent et endommagé au fil des qualifications, donnant ainsi un avantage énorme à ceux qui ont été les premiers en piste.

Beaulieu l’a appris à ses dépens, lui qui a été le 49e planchiste à s’élancer jeudi. Un bris d’équipement l’avait empêché de conclure sa descente la fin de semaine passée en Russie.

«Malheureusement, les conditions s’étaient assez détériorées. J’ai commis deux petites erreurs, mais en général, je croyais avoir faire une descente assez bonne pour faire un top 32 et donc, une deuxième descente», a-t-il mentionné.

Confiance et ajustement

Anderson, le dernier Canadien à recevoir ses bagages en Italie, a préféré noter le positif malgré une contre-performance. Il a mis le doigt sur un ajustement qu’il devra apporter et a gagné en confiance pour la suite de la saison.

«Souvent, l'équipement et les ajustements nous parlent subtilement. Aujourd'hui [jeudi], ça me criait!, a admis l’athlète de 46 ans. La semaine dernière, je testais une plaque qui va entre les fixations et la planche et qui démontrait un potentiel. J'ai donné une autre chance aujourd'hui pour continuer le processus et finalement, j'élimine catégoriquement cette plaque de l'arsenal!»

«Je pouvais "rider" avec confiance, ce qui me manquait auparavant, mais c'était lent et je le sentais sous mes pieds que ce l'était.»

L’Allemand Stefan Baumeister a vaincu le Russe Dmitrii Loginov en grande finale pour remporter l’or. L’Italien Edwin Coratti a complété le podium.

Les planchistes seront à la Coupe du monde de Cortina d’Ampezzo cette fin de semaine pour une autre épreuve de slalom géant en parallèle.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.