/news/transports
Navigation

Laval: la STL dénonce la grève des chauffeurs d’autobus prévue durant le week-end

Laval: la STL dénonce la grève des chauffeurs d’autobus prévue durant le week-end
PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

La Société de transport de Laval (STL) accuse le syndicat des chauffeurs d’autobus de refuser d’assurer un service minimum aux usagers durant les deux jours de grève samedi et dimanche.

• À lire aussi: Québec annonce près de 25 millions $ en bonification du transport collectif

• À lire aussi: Laval: les chauffeurs de la STL en grève les 18 et 19 décembre

Le troisième débrayage des chauffeurs d’autobus a sorti de ses gonds l’employeur qui tombe à bras raccourcis sur le syndicat accusé de laisser la population lavalloise sans transport urbain durant le dernier week-end avant les Fêtes.

«La STL continue de croire que l'atteinte d'un règlement passe par des pourparlers et non par des actions qui nuisent aux usagers», a indiqué vendredi le transporteur public, précisant que le transport collectif a été durement touché par la pandémie de COVID-19.

En dépit de ce contexte financier difficile pour la STL, la direction de l’entreprise a renouvelé les conventions collectives avec les syndicats des employés de bureau et de l’entretien.

Alors que les négociations sont toujours en cours, la STL mentionne que l’offre globale proposée au syndicat des chauffeurs est «comparable» à celles-ci.

Durant les 48 heures de débrayage, aucun service d’autobus ne sera offert à partir de samedi à 4 h, incluant les navettes 360, Illumi et Place Bell, toutes annulées.

En revanche, la grève n’aura aucun impact sur le service de transport adapté et les lignes de taxis collectifs.

À VOIR AUSSI...