/investigations/municipal
Navigation

L’ex-maire de Chambly inapte à siéger pendant 5 ans

Denis Lavoie
Capture d'écran, TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-maire de Chambly Denis Lavoie, qui était visé par 45 manquements déontologiques, lance la serviette et accepte de ne plus siéger comme élu municipal pendant 5 ans.

Denis Lavoie avait démissionné en avril 2019 et était visé depuis mai 2020 par plusieurs manquements allégués par la Commission municipale du Québec (CMQ).

On lui reprochait notamment d’avoir facturé à la Ville des milliers de dollars de dépenses personnelles, des actes d’intimidation ainsi que de l’ingérence dans l’émission de permis.

Le dossier devait être entendu pendant huit semaines à partir du 10 janvier 2022.

Or, dans un règlement daté du 15 décembre, Denis Lavoie « acquiesce sans réserve à l’Action en déclaration d’inhabilité » intentée contre lui par la CMQ. Il se désiste également de toutes les procédures de contestation de ce dossier qu’il avait entreprises contre la Commission.

En conséquence, il ne pourra exercer la fonction de membre du conseil de toute municipalité du Québec pendant cinq ans.

En parallèle, l’Unité permanente anticorruption (UPAC) fait toujours enquête sur l’administration de l’ex-maire Lavoie. Elle avait perquisitionné l’hôtel de ville, en février 2019, ce qui avait mené à la mise en tutelle temporaire de la municipalité.