/news/consumer
Navigation

Inflation: le portefeuille durement touché

Le Journal lance un outil de suivi du panier d’épicerie pour faire des choix judicieux en période d’inflation

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie a eu un impact majeur sur le portefeuille des Québécois en contribuant à des hausses importantes du coût de plusieurs produits. Le Journal vous propose un nouvel outil interactif pour y voir plus clair et épargner là où c’est possible de le faire.

• À lire aussi: 5 trucs pour déjouer l’inflation à l’épicerie

• À lire aussi: Inflation: les experts «dans le champ» au sujet du prix des aliments

• À lire aussi: De plus en plus de gens dans le besoin à Montréal

En plus de bouleverser complètement nos vies, la pandémie aura aussi mis le bordel dans le portefeuille de plusieurs. Entre janvier 2020 et novembre 2021, le prix de nombreux produits d’épicerie a explosé, certains grimpant même de 15 % à 20 %.

Et bien souvent, les hausses les plus marquées ont touché des produits de base du panier d’épicerie, comme la viande, les produits céréaliers, les œufs ou le beurre.

Une tempête parfaite

Ces augmentations sont provoquées par ce que les experts qualifient de « tempête parfaite ». Les effets de la pandémie et les changements climatiques semblent unir leur force pour nous compliquer la vie. 

« Juste dans l’hémisphère nord, il y a eu des sécheresses en Russie, aux États-Unis, au Canada et des inondations majeures en Europe, puis dans l’Ouest canadien. Tout ça bouleverse les récoltes et l’approvisionnement », fait remarquer Sylvain Charlebois, directeur du Laboratoire en sciences analytiques agroalimentaires de l’Université Dalhousie.

La crise sanitaire a aussi bouleversé la chaîne d’approvisionnement et exacerbé la crise de la main-d’œuvre.

Et même si quelques produits, comme les légumes, sont un peu plus abordables depuis janvier 2020, il ne faut pas se leurrer, le cycle inflationniste les rattrapera.

« Les fruits et légumes n’ont pas été un facteur en 2021, mais ce sera un facteur l’an prochain. [...] C’est rare de voir deux années de suite avec peu ou pas de mouvement », prévient Sylvain Charlebois. 

Nouvelle arme pour suivre les prix de 76 produits

Comme ces facteurs semblent vouloir s’installer dans notre réalité, Le Journal vous présente aujourd’hui un nouvel outil interactif de suivi du panier d’épicerie. Puisque l’on remarque trop souvent les hausses de prix une fois la facture réglée, cette ressource s’ajoutera aux autres stratégies pour faire de vous de réels experts de l’inflation alimentaire.

Actualisé sur notre site web chaque fois que Statistique Canada publiera une mise à jour de ses données d’Indice des prix à la consommation (IPC), l’outil vous présentera le prix de 76 articles, leur pourcentage d’évolution sur un an, ainsi qu’un graphique pour rapidement visualiser les fluctuations. Et le nombre d’articles présents évoluera aussi au fil du temps.

« C’est super intéressant et très pertinent dans le contexte », estime Sylvain Charlebois, pour qui « tous les outils permettant d’économiser » seront de mise dans les mois à venir. 

— Avec la collaboration de Charles Mathieu, Bureau d’enquête

À voir aussi