/finance/pme
Navigation

La Dolce Vita: à la conquête des États-Unis

La popularité des seltzers La Dolce Vita, créés en pleine pandémie, ne cesse de grandir

GEN - FRANÇOIS TREMBLAY
Photo d'archives, Martin Alarie Le président des Breuvages La Dolce Vita, François Tremblay, avec les trois saveurs de son seltzer alcoolisé.

Coup d'oeil sur cet article

Lancés il y a un an à peine sur le marché québécois, les seltzers alcoolisés La Dolce Vita seront bientôt distribués aux États-Unis. 

Des ententes de distribution sont déjà signées avec le Michigan, le Nevada, l’Arizona, l’Arkansas, le Kansas et l’État de Washington. « On négocie actuellement avec d’autres acheteurs. En 2022, nos produits pourraient être distribués dans plus d’une dizaine d’États », précise François Tremblay, président fondateur des Breuvages La Dolce Vita. 

L’entreprise développe ses exportations américaines avec l’aide d’un partenaire local, Liquid Opportunies. « Il connaît bien les prêts-à-boire, un marché en pleine effervescence, et il a tout de suite vu le grand potentiel de nos produits », affirme M. Tremblay qui s’est fixé comme objectif de vendre 50 000 caisses de ses différents seltzers. 

« On a la capacité de répondre à la demande », assure François Tremblay, qui a confié la production de ses boissons à Breuvages Thirsty, une entreprise de Terrebonne. 

Numéro un au Québec

Les consommateurs américains auront la chance de goûter la gamme complète de seltzers La Dolce Vita qui compte trois saveurs : canneberges, citron-lime et pamplemousse rose-orange sanguine. Au Québec, seule la première saveur est disponible à la SAQ.

« On devra à nouveau répondre à des appels d’offres pour espérer que la SAQ retienne toute notre gamme de produits », précise M. Tremblay qui peut se montrer confiant. En effet, les seltzers La Dolce Vita se sont vite imposés dans leur créneau comme le vendeur numéro un à la société d’État.

« Les ventes ont augmenté de semaine en semaine pour atteindre un point culminant en août », affirme l’entrepreneur qui distribue également dans les restaurants.

Fermeture des bars

François Tremblay a eu l’idée de créer une nouvelle marque de seltzers au début de la pandémie. C’est que la fermeture des bars lui a coupé l’herbe sous le pied pour la vente de la vodka Dirty Devil que son autre entreprise, Spiritueux St-Lucifer, venait de lancer. « On n’avait pas vraiment eu le temps de prendre notre place dans le marché, explique François Tremblay. C’est là qu’on a eu l’idée de créer de nouveaux prêts-à-boire. »

Il a fait appel à un expert qui a une longue feuille de route dans le domaine des spiritueux pour développer la recette de ses boissons haut de gamme à base de vodka. Il en est résulté un produit faible en alcool (4 %) et faible en sucre (seulement 90 calories par canette). « On a choisi la vodka plutôt que l’alcool de malt qui est couramment utilisé dans les seltzers pour son côté désaltérant, sans arrière-goût de bière. C’est un type de boisson qui plaît à de plus en plus de consommateurs », soutient M. Tremblay.

Ses produits se font déjà remarquer sur la scène internationale. Son seltzer La Limonata vient de recevoir deux médailles d’or dans la catégorie Hard Seltzer attribuées par le magazine britannique The Spirits Business

Au cours des prochains mois, Breuvages La Dolce Vita, qui est basée dans les Laurentides, prévoit investir pour élargir sa gamme de seltzers et créer d’autres prêts-à-boire. Elle accentuera également ses efforts en marketing afin de mieux se faire connaître ici de même qu’aux États-Unis. « En 2022, on aura une plus grande force de vente », souligne François Tremblay qui a déjà recruté des représentants en France et en Italie. « L’Europe est un marché neuf pour le type de produit que l’on fait. Les perspectives sont particulièrement intéressantes », dit-il. 

Il a aussi un œil sur la Chine, un marché au potentiel énorme. 

« Les prêts-à-boire ont la cote actuellement partout dans le monde. Les restaurateurs n’ont pas toujours le personnel pour faire les cocktails sur place. Ces produits constituent une belle alternative », conclut M. Tremblay. 

Breuvages La Dolce Vita     

  • Date de fondation : 2020  
  • Activités : fabricant de breuvages à base d’alcool  
  • Actionnaires : François Tremblay  
  • Nombre d’employés : 3