/sports/hockey/canadien
Navigation

Pas de voyage à New York pour le Canadien

La LNH met les matchs transfrontaliers sur pause

Flyers vs Canadiens COVID-19
Photo Martin Chevalier Le Canadien disputera sa prochaine partie le 28 décembre à Tampa Bay soit 12 jours après son dernier match contre les Flyers au Centre Bell.

Coup d'oeil sur cet article

Devant la recrudescence des cas de COVID qui mine ses rangs, la LNH a pris la décision de reporter les 12 matchs transfrontaliers prévus à son calendrier d’ici Noël.   

• À lire aussi: Doutes et incertitudes chez les joueurs du CH

• À lire aussi: Une chance pour Harvey-Pinard

• À lire aussi: Canadien: un Noël à la maison

C’est donc dire que le Canadien, qui devait quitter en direction de New York, demain après-midi, pour affronter les Islanders en soirée, les Rangers et les Devils, demeurera à Montréal.

  • Écoutez le journaliste sportif du Journal de Montréal, Mathieu Boulay, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Ce qui semble avoir pesé dans la balance, lors de la consultation entre la LNH et son association des joueurs (AJLNH), ce sont les restrictions fédérales concernant les déplacements en cas de résultat positif. 

L’incertitude à propos de leur application et leurs possibles modifications au cours des prochains jours semaient de l’inquiétude auprès des joueurs, craintifs de devoir passer Noël en quarantaine, loin de leur famille.

Ailleurs, on continue

Pour l’instant, les matchs domestiques demeurent, et ce, malgré le fait que 106 joueurs, soit 14,4% de tous les effectifs de la NHL, se retrouvent sur la liste du protocole de la COVID.

« Même s’il y a récemment eu une augmentation de résultats positifs à la COVID auprès des joueurs, des entraîneurs et des membres du personnel des équipes, le nombre de cas ayant démontré des symptômes inquiétants ou un degré élevé de la maladie sont bas », ont indiqué la LNH et son association des joueurs dans un communiqué conjoint.

« C’est la raison pour laquelle les experts médicaux de la LNH et de l’AJLNH ont déterminé que, puisque la grande majorité des joueurs et des membres du personnel sont vaccinés, le besoin d’interrompre le calendrier des équipes doit être évalué au cas par cas », peut-on également lire.

Avant d’aller plus loin, la LNH et l’AJLNH préfèrent analyser quels seront les effets du resserrement des règles sanitaires commandé vendredi.

Incertitude olympique

Cette décision fait échos aux commentaires de Steve Yzerman, directeur général des Red Wings de Detroit, émis samedi.

« Ce qu’il est important de savoir, c’est que nos joueurs qui ont contracté le virus n’ont pas de symptômes sérieux. C’est plus un rhume. Tant que nous pourrons rappeler des joueurs, nous le ferons et nous voudrons avoir la meilleure équipe possible », avait-il indiqué en visioconférence.  

Néanmoins, les deux entités ont souligné que l’intégrité du sport serait également tenue en compte. En clair, pas question de jouer des matchs avec des formations composées à moitié de joueurs issus de la Ligue américaine.

Le report de ces 12 rencontres s’ajoute aux 27 déjà annoncés depuis quelques jours. 

Très conscientes qu’elles ne sont probablement pas au bout de leurs peines, la LNH et l’AJLNH s’interrogent sur la pertinence d’envoyer les joueurs aux Jeux olympiques de Pékin.

D’autant plus que la pause de trois semaines, prévue en février pendant le tournoi olympique, servira probablement à reprendre les matchs repoussés.

La LNH et l’AJLNH souhaitent être en mesure de rendre une décision définitive dans les prochains jours.

À VOIR AUSSI...   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.