/sports/others
Navigation

«Mon ski laisse à désirer présentement» - Alexis Guimond

«Mon ski laisse à désirer présentement» - Alexis Guimond
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Alexis Guimond était loin d’être satisfait de sa quatrième place obtenue en slalom géant (catégorie debout), dimanche, à la Coupe du monde de Saint-Moritz, en Suisse. Le paraskieur de Gatineau n’a d’ailleurs pas mâché ses mots pour analyser sa performance.

«Ç’a été une journée vraiment pas facile ! J’ai fait beaucoup d’erreurs, surtout lors de la première manche, et je n’ai pas été assez agressif pour obtenir un meilleur résultat que ça. Mon ski laisse à désirer présentement», a-t-il commenté à l’issue de l’épreuve.

Le Français Arthur Bauchet (1 min 36,13 s) a une fois de plus été couronné au terme de cette course et compte maintenant cinq triomphes en six sorties cette saison.

Il l’a emporté avec une priorité de 0,90 s sur son plus proche rival, le Russe Aleksei Bugaev. L’Autrichien Nico Pajantschitsch (+2,68 secondes) a complété le podium.

Pour sa part, Guimond a accusé un retard de 2,80 secondes sur le vainqueur dans ce qui était sa dernière course avant les Championnats du monde de ski para-alpin qui se dérouleront du 8 au 23 janvier, à Lillehammer, en Norvège.

D’ici là, l’athlète de 22 ans compte prendre du repos dans le but de revenir plus fort et de renouer avec le podium.

«Je ressens vraiment la fatigue des derniers jours, alors la pause fera du bien. Je sais que j’ai beaucoup de travail à faire avant les mondiaux, mais je suis motivé et je serai prêt», a conclu celui qui compte trois médailles depuis le début de la campagne.

Progression continue pour Julien Petit et Logan Leach

Également en action dimanche, le guide Julien Petit a fait équipe avec le britanno-colombien Logan Leach dans la catégorie des malvoyants. Les représentants de l’unifolié ont finalement bouclé l’épreuve de slalom géant en sixième place avec un temps de 1 min 49,29 s.

«Nous avons fait plusieurs erreurs qui nous ont coûté beaucoup de temps, mais nous sommes tout de même contents en général, a mentionné Petit. Nous n’avions jamais fait de slalom géant ensemble (en Coupe du monde) avant cette saison, alors c’est une période d’apprentissage pour nous deux. Nous progressons à chaque compétition et c’est très encourageant.»

Le duo canadien sera de retour à l’action pour les épreuves de slalom prévues lundi et mardi, à Saint-Moritz. Frédérique Turgeon, de Candiac, sera elle aussi de la partie en catégorie debout.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.