/news/currentevents
Navigation

Lévis: une femme arrêtée pour avoir frappé une infirmière dans un centre de dépistage

Coup d'oeil sur cet article

Déjà que le personnel de la santé est sous pression depuis près de deux ans en raison de la pandémie, le voilà maintenant victime d’agression alors qu’une infirmière a été frappée au visage par une femme d’une quarantaine d’années, mardi, dans un centre de dépistage à Lévis.

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a reçu un appel pour un incident au centre de dépistage situé au 50, route du Président-Kennedy, vers 16h lundi.

«Une dame s’est présentée avec dès le départ une attitude agressive envers les mesures telles que de se laver les mains et de changer de masque et ne voulait pas collaborer. Une infirmière auxiliaire se trouvait à l’accueil à ce moment et il y a eu une altercation verbale entre les deux», explique le porte-parole du SPVL Jean-Sébastien Levan.

«Des personnes qui étaient dans la file d’attente ont aussi eu maille à partir avec la dame, poursuit M. Levan. Compte tenu de son attitude, on lui a demandé de partir. Au moment de quitter le bâtiment, elle s’est retournée et a frappé au visage l’infirmière.»

«L’employée a été transportée en ambulance pour des contusions et a obtenu son congé», a pour sa part précisé Mireille Gaudreau du CISSS de Chaudière-Appalaches.

Le CISSS parle pour sa part «de coups de poing à une employée intervenue pour faire respecter les mesures de distanciation.»

Accusée

L’agresseuse a été arrêtée et accusée de voie de fait. «Elle a été libérée avec une promesse de comparaître assortie de conditions», mentionne M. Levan.

Ce dernier précise qu’il arrive que le SPVL réponde à un appel d’un centre de dépistage ou de vaccination pour des usagers rebelles.

«Souvent, ça se termine relativement bien. La personne va quitter ou va finir par se conformer. Mais c’est la première fois qu’on doit procéder à une arrestation dans un cas comme ça», précise-t-il.

Appel au calme

Enfin, le CISSS fait appel à la tolérance dans les cliniques de dépistage ou sur les sites de vaccination.

«Les employés donnent leur 100% pour donner des services aux citoyens dans ce contexte difficile», a conclu Mme Gaudreau.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.