/news/green
Navigation

L’interdiction des plastiques polluants dès la fin de 2022, souhaite Ottawa

Coup d'oeil sur cet article

Ustensiles, sacs d’épicerie, pailles jetables: Ottawa a dévoilé mardi une première ébauche de son règlement interdisant certains plastiques à usage unique qu’il compte mettre en branle «le plus rapidement possible», soit dès la fin de 2022.

Dans sa forme actuelle, le règlement propose non seulement de mettre fin à la vente de ces produits, mais d’abord et avant tout à leur fabrication et leur importation. Lesdits produits doivent toutefois répondre à des critères clairs.

Par exemple, les sacs de plastique tels que définis dans le règlement sont ceux fabriqués à partir de film plastique qui se déchire facilement, selon des critères très précis et normatifs. Ce ne sont donc pas tous les sacs de plastique qui seront interdits.

«Le gouvernement du Canada publiera bientôt des directives préliminaires pour aider les entreprises à s’adapter aux exigences du règlement proposé», explique le ministère de l’Environnement.

Le plus gros des pailles en plastique devrait être banni, mais une exception est prévue dans certains contextes, car elles peuvent s’avérer essentielles pour certaines personnes avec un handicap qui n’ont d’autre choix que de s’en servir pour boire.

Ces pailles resteraient accessibles dans des établissements de santé et dans certains commerces, à condition que le paquet ne soit pas exposé «de façon à ce que le client puisse le voir avant de l’acheter», comme pour des paquets de cigarettes.

Une autre grande catégorie de produits qui tombe sous le règlement est celui des ustensiles jetables et des récipients alimentaires à usage unique, omniprésents sur le marché.

Les bâtonnets en plastique souvent offerts avec le café et les anneaux en plastique servant à maintenir des ensembles de canettes de boissons pourraient aussi disparaitre de l’espace public.

Le ministère de l’Environnement tiendra une période de consultation auprès du public débutant le 25 décembre et se terminant le 5 mars. C’est après avoir recueilli les commentaires du public qu’Ottawa pourra aller de l’avant.

Ottawa estime que le règlement, une fois entré en vigueur, «empêcherait plus de 23 000 tonnes de pollution plastique d’aboutir dans l’environnement sur une période de dix ans, soit l’équivalent d’un million de sacs à ordures bien remplis».

L’objectif fédéral à l’horizon 2030 est que «les emballages de plastique au Canada soient faits d’au moins 50 % de contenu recyclé d’ici 2030».

«Un règlement intelligent, clair et collaboratif contribuera à stimuler l’innovation partout au pays à mesure que des articles réutilisables et plus faciles à recycler feront leur place dans notre économie», a déclaré par communiqué le ministre de l’Environnement, Steven Guilbeault.

Des règles visant à combattre la pollution plastique ont déjà été adoptées par Québec et Montréal, entre autres. La règlementation fédérale viendra renforcer l’effort en ce sens au niveau pancanadien.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.