/news/coronavirus
Navigation

L'Opération Nez rouge forcée de mettre fin à ses raccompagnements

L'Opération Nez rouge forcée de mettre fin à ses raccompagnements
Photo courtoisie, Opération Nez rouge

Coup d'oeil sur cet article

L’Opération Nez rouge a annoncé ce matin qu’elle mettait immédiatement un terme à sa campagne de raccompagnement, invoquant les mesures sanitaires mises en place hier par le gouvernement.

• À lire aussi: Baisser la limite d’alcool? Qui viser? Des pistes de solutions.

L’organisme avait prévu offrir son service de raccompagnement jusqu’au 31 décembre, comme elle le faisait avant la pandémie. Le service n’avait pas été offert l’an dernier alors que la deuxième vague de coronavirus approchait de son point culminant.

«Ce n’est pas sans émotion qu’on a pris la décision et nous avons un petit pincement au cœur en l’annonçant. Mais nous sommes quand même très fiers de la campagne que nous avons réussi à tenir malgré le contexte», a déclaré Marilyn Vigneault, directrice des communications d’Opération Nez rouge.

«Les mesures sanitaires que nous avions mises en place depuis le début de la campagne étaient jugées plus que sécuritaires. Mais dans le but de soutenir les efforts visant à réduire au maximum les contacts à la suite de l’annonce d’hier du gouvernement, nous avons mis un terme à notre campagne de raccompagnements», a-t-elle ajouté.

L’organisme avait d’ailleurs confirmé la poursuite de ses activités à la suite de la première annonce du gouvernement jeudi.

Suffisamment de ressources

Le nombre de bénévoles n’est pas en cause dans la décision, même si le recrutement a été difficile. «Chaque année, c’est notre cheval de bataille et cette année le défi était encore plus présent», concède Mme Vigneault.

La cascade d’annulations, notamment de partys de bureau, dans les restaurants et les bars la semaine dernière n’a pas été trop ressentie au chapitre des raccompagnements.

«Ça a quand même bien roulé vendredi et samedi. Les demandes étaient toujours bien présentes, mais je n’ai pas le détail en ce moment si on est allé davantage dans les domiciles que dans les bars et les restaurants.»

En un peu plus d’une dizaine de soirées en 2021, l’Opération Nez rouge a tout de même effectué 7000 raccompagnements au Québec. «On n’y serait pas arrivé sans nos 6800 bénévoles», tient à signaler Marilyn Vigneault.

Répercussions

Même si le service de raccompagnement est l’élément phare d’Opération Nez rouge, les impacts de la pandémie sur les deux dernières campagnes n’auront pas d’effets négatifs sur l’organisme, assure Mme Vigneault.

«On associe souvent Nez rouge à la campagne de raccompagnement, mais la mission est plus large que cela. Elle est d’adopter un comportement responsable pour prévenir la conduite avec les facultés affaiblies, alors nous continuons à être bien présents pour propulser ce message», souligne Marilyn Vigneault.

Autre interruption

Par ailleurs, le Miller Zoo a aussi invoqué les dernières annonces gouvernementales pour annuler à compter d’aujourd’hui sa saison hivernale.

—Avec la collaboration de Jean-François Racine

À voir aussi    

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.