/sports/others
Navigation

Patinage de vitesse: Alex Boisvert-Lacroix croit en ses chances de vivre ses 2e JO

L’annulation des Essais olympiques en longue piste crée de l’incertitude

Fort d’une bonne fin de saison, Alex Boisvert-Lacroix s’estime en bonne position pour être retenu au sein de l’équipe olympique.
Photo d'archives, Didier Debusschère Fort d’une bonne fin de saison, Alex Boisvert-Lacroix s’estime en bonne position pour être retenu au sein de l’équipe olympique.

Coup d'oeil sur cet article

Parce que ses chances de participer aux Jeux de Pékin sont encore bien réelles, Alex Boisvert-Lacroix accepte l’annulation des Essais olympiques de patinage de vitesse longue piste avec philosophie.

• À lire aussi: Patinage de vitesse: Christopher Fiola rate le standard par des poussières

• À lire aussi: Boisvert-Lacroix conclut sur une bonne note

• À lire aussi: Alex Boisvert-Lacroix promu dans le Groupe A

« Je comprends que certains patineurs acceptent la décision plus difficilement, mais j’ai déjà participé aux Jeux et je suis moins en mode panique, a expliqué le spécialiste du 500 m qui a pris part aux Jeux de Pyeongchang en 2018. Je suis en paix avec ma carrière. Ce fut un choc comme nouvelle, mais mon expérience fait la différence dans la gestion de la situation et j’ai raison de croire en mes chances. Je dois être patient. »

Boisvert-Lacroix dit comprendre la décision de Patinage de vitesse Canada (PVC). « Ce n’est pas facile pour les patineurs, mais c’est la bonne décision, a-t-il affirmé. Sur huit hommes qui iront aux Jeux, quatre sont présélectionnés et deux autres seront assurément des choix discrétionnaires. Il ne servait à rien de mettre tout le monde à risque pour deux places. »

Les patineurs présélectionnés sont Laurent Dubreuil (500 m et 1000 m), Connor Howe (1500 m), Antoine Gélinas-Beaulieu (départ groupé) et Ted-Jan Bloemen (5000 m).

Boisvert-Lacroix est persuadé que PVC utilisera ses choix discrétionnaires pour sélectionner Graeme Fish (10 000 m), qui a contracté la COVID-19 lors de la Coupe du monde disputée en Norvège et qui a raté les deux dernières étapes, ainsi que Jordan Belchos à la poursuite par équipes. 

Ce dernier sera aussi possiblement en action au départ groupé, où il a livré une chaude lutte à Gélinas-Beaulieu lors de la dernière Coupe du monde à Calgary

Rien pour acquis

Boisvert-Lacroix vise l’une des deux dernières places. Le patineur de Sherbrooke possède de bons arguments, mais il ne tient rien pour acquis. 

« Notre sort est entre les mains de PVC et on ne sait pas ce qu’ils vont faire, a-t-il résumé. Sur 500 m, j’occupe le deuxième rang derrière Laurent. J’ai obtenu la deuxième entrée pour le Canada et je suis devant Gilmore [Junio] au classement général de la Coupe du monde et au classement par temps. J’ai des munitions en ma faveur, mais je ne vends pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Je vais attendre une confirmation écrite avant de célébrer. »

De retour à Québec, Boisvert-Lacroix reprendra l’entraînement sous peu. « L’Anneau a été fermé, mardi, mais les protocoles ont été resserrés et je prévois reprendre l’entraînement de haut niveau jusqu’à la nomination de l’équipe olympique. Je vais éviter les contacts avec les gens qui viennent au patinage public. »

Weidemann et Blondin préqualifiées

Chez les femmes, Isabelle Weidemann et Ivanie Blondin sont déjà préqualifiées au 3000 m. Elles seront aussi du départ de la poursuite par équipes en compagnie de Valérie Maltais. 

Championnes de la Coupe du monde, les trois Canadiennes ont été les seules à patiner à la poursuite par équipes, contrairement aux hommes, chez qui les entraîneurs ont tenté différentes combinaisons au fil de la saison.

Quant à Maltais, qui a terminé au 6e rang sur 3000 m à Calgary, elle possède le titre de championne canadienne sur 1000 m.

À voir aussi 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.