/news/coronavirus
Navigation

Le CCNI continue de recommander l’intervalle de six mois entre la 2e et la 3e dose

Coup d'oeil sur cet article

À l’approche de la période des Fêtes, le Conseil des médecins hygiénistes en chef (CMHC) a partagé jeudi les recommandations du Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI), qui contrairement aux recommandations provinciales continue de préconiser l’intervalle de six mois entre la deuxième et la troisième dose.

• À lire aussi: Dubé: «On est en guerre contre Omicron et il n’a aucun état d’âme»

• À lire aussi: COVID-19: 9397 nouveaux cas au Québec

Un intervalle d'au moins huit semaines entre la première et la deuxième dose y compris pour les enfants de 5 à 11 ans y est également suggéré. «Les données canadiennes et internationales indiquent que des intervalles plus longs entre les doses de vaccin produisent une réponse immunitaire plus forte et peuvent procurer une protection plus robuste et plus durable», peut-on lire dans le communiqué du CMHC.

Pour les enfants, l'intervalle d'au moins huit semaines entre les deux premières doses vise à bâtir la meilleure réponse immunitaire et la meilleure protection pour les enfants à long terme, selon le CCNI.

Dans leurs autres recommandations, le comité suggère que la dose de rappel devrait être offerte aux populations âgées et aux personnes à risque élevé, soit les adultes âgés de 50 ans et plus; ceux vivant dans des foyers de soins de longue durée pour personnes âgées ou dans d'autres établissements de vie collective qui offrent des soins aux personnes âgées; les autochtones vivant en communauté éloignée; et travailleurs adultes de la santé de première ligne.

Le CMHC indique toutefois être préoccupé par la gestion d’Omicron: «Même si nous en apprenons toujours sur la capacité des vaccins actuels à nous protéger contre le variant Omicron, nous nous attendons à ce que la dose de rappel offre un niveau raisonnable de protection contre l'infection (du moins à court terme) et une protection substantielle contre les maladies graves», a-t-on précisé.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.