/lifestyle/books
Navigation

Cinq univers pour le prix d’un!

Le grand rire des hommes assis au bord du monde
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est pas un hasard si on a attendu jusqu’à maintenant pour parler du Grand rire des hommes assis au bord du monde. À lui seul, il nous ouvre les portes de cinq univers.

Honnêtement, c’est la première fois qu’on tombe sur une œuvre pareille. Présentée dans un coffret en carton, elle réunit cinq livres très différents les uns des autres qui peuvent être lus dans n’importe quel ordre. Cela dit, pour en parler ici, on va retenir celui que l’éditeur a privilégié dans son texte de présentation.

Avec Encyclopédies d’un moi, dont la forme a été inspirée par les lourds volumes de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, on découvrira l’étonnant parcours de Paulette Blanchard, une jeune Française de bonne famille née vers le milieu du XIXe siècle. Avide de liberté, elle côtoiera Louise Michel lors des événements de la Commune de Paris, s’improvisera journaliste et, par amour, ira s’établir au Japon alors que la destination était loin d’être à la mode. Les descriptions qu’elle en fera sont d’ailleurs fascinantes.

Encore quatre !

Terrain vague est un récit autobiographique signé Jona Jonas, un artiste dans la trentaine qui n’hésitera pas à se rendre au Japon dans l’espoir de retrouver Chantal, son amante. Mais peu après son arrivée, un séisme d’une intensité de 9,1 à l’échelle de Richter secouera une bonne partie du pays, sans oublier le tsunami et l’accident nucléaire à la centrale de Fukushima qui ne manqueront pas de suivre. 

Pour en savoir plus sur ladite amante, il faudra ensuite dévorer les Cahiers de la physicienne et climatologue Chantal Blanchard. Qui, en soi, sont assez déstabilisants. Et pour en savoir plus sur le tsunami de Fukushima, on pourra lire les transcriptions des enregistrements d’un petit Japonais qui y a survécu dans Les carnets d’Akio. Dernier élément et non le moindre, un manga intitulé Les îles heureuses, qui met en scène une jeune Tokyoïte s’étiolant dans la grande ville.

Centrée sur le Japon, une œuvre à part qui surprend d’un bout à l’autre.

4 IDÉES CADEAUX POUR LES FÊTES 

La panthère des neiges

Le grand rire des hommes assis au bord du monde
Photo courtoisie

En 2019, Sylvain Tesson a remporté le prix Renaudot en relatant, dans La panthère des neiges, ses pérégrinations dans les hauts plateaux du Tibet. À la demande du photographe animalier Vincent Munier, il a en effet accepté de partir là-bas dans l’espoir d’apercevoir une panthère des neiges. Combinant le texte intégral de cette étonnante aventure et des photos inédites du voyage, ce livre est un coup de cœur.

Le thé c’est pas sorcier

Le grand rire des hommes assis au bord du monde
Photo courtoisie

Grâce à ce livre très joliment illustré, le thé n’aura plus le moindre secret. Son histoire, comment il a fait le tour du monde, sa culture, ses différentes variétés, ses arômes, ses bienfaits sur la santé, les meilleures façons de le déguster... Tout y est ! Il explique même de quelles façons on peut se constituer un bar à thés à la maison afin de varier chaque jour les plaisirs !

Les matriarches

Le grand rire des hommes assis au bord du monde
Photo courtoisie

Même si elles ne sont pas nombreuses, certaines communautés accordent aux femmes une place beaucoup plus grande et honorable que celle qu’on a l’habitude de voir. L’autrice, qui est photoreporter, a mis une dizaine d’années à les trouver partout autour du globe et dans ce livre magnifique, elle nous invite à les rencontrer dans des pays aussi différents que le Kenya, le Mexique, l’Estonie, les États-Unis ou la Chine. 

Raclette à deux, raclette en amoureux

Le grand rire des hommes assis au bord du monde
Photo courtoisie

Avec ce coffret, il sera désormais facile comme tout d’improviser une soirée raclette pendant les froides soirées d’hiver. Contenant un appareil à raclette qui fonctionne avec des bougies, une spatule en bois (pour pousser le fromage dans l’assiette) et un petit livre de recettes simples à suivre, il est gage d’excellents moments à deux !

Frissons garantis  

Le grand rire des hommes assis au bord du monde
Photo courtoisie

Le sniper, son wok, son fusil

Ai Li, alias Alex, est cuisinier dans un petit resto de Manarola, un village de pêcheurs archi touristique du nord-ouest de l’Italie. Sa spécialité ? Du riz sauté au wok. Mais ceux qui le connaissent depuis longtemps savent qu’il a aussi une tout autre spécialité : tireur d’élite. Récemment, il a d’ailleurs été chargé d’éliminer Chou Hsieh-ho, un conseiller en stratégie de la présidence taïwanaise de passage à Rome. Pour Alex, ce sera un jeu d’enfant. Mais dès l’instant où il appuiera sur la gâchette, il deviendra à son tour la cible d’un mystérieux et très tenace tueur à gages. 

Un régal !

À près de 10 000 km de là, à Taïwan, le superintendant Wu compte les jours avant son départ à la retraite. Plus que 12. Crâne d’œuf, son chef de section au Bureau des enquêtes criminelles, n’a toutefois absolument pas l’intention de le ménager. Lorsque le cadavre d’un major de la Marine sera retrouvé sans vie dans une chambre d’hôtel de Keelung, c’est lui qu’il enverra sur place. Et rebelote quand un corps nu avec une balle dans la tête sera recraché par la mer sur la plage des Perles de sable.  

Comme on peut s’en douter, les routes d’Alex et de Wu finiront par se croiser. Et le résultat sera tout simplement savoureux, l’humour qui ponctue ce polar y étant pour beaucoup.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.