/finance/business
Navigation

Un 26 décembre tranquille dans les magasins

Coup d'oeil sur cet article

La journée du 26 décembre est habituellement réservée au magasinage des soldes de l’Après-Noël, et cette année, les consommateurs ont pu se rendre dans les magasins pour faire leurs achats.  

• À lire aussi: Révolution COVID-19: pour le meilleur et pour de bon

• À lire aussi: Révolution COVID-19: tout se passe en ligne, retour à la lecture et valorisation de l'achat local

L’achalandage dans les magasins est nettement réduit par rapport aux années précédentes, et ce, malgré la capacité d’accueil de seulement 50% des commerces. 

Exceptionnellement, ceux-ci ont pu ouvrir leurs portes à 10 h ce matin, au lieu de 13 h.

Au Carrefour Laval, les clients commençaient à être plus présents vers l’heure du dîner, mais le stationnement comptait encore plusieurs espaces libres. 

Plusieurs clients ont aussi préféré se présenter en magasin plutôt que de commander en ligne pour éviter de devoir attendre. 

Selon Francis Mailly, du Conseil canadien du commerce de détail, environ le quart des Québécois prévoient participer aux soldes de l'Après-Noël. Ce sont des chiffres qui sont les mêmes année après année, avec ou sans pandémie.

Même scénario du côté de la ville de Québec où les chasseurs d’aubaines se font plus rares. 

Pour accommoder la clientèle, nombre de commerçants ont décidé d'offrir leurs rabais pendant plusieurs jours. 

À voir aussi  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.