/news/society
Navigation

Le truc payant du King des aubaines

Notre chroniqueur a suivi les conseils d’un pro pour obtenir les meilleurs rabais sans faire trop de millage

GEN-PORTRAIT-STEPHANE POIRIER-LAPRAIRIE
Photo Thierry Laforce Stéphane Poitier est copropriétaire du site circulaire-en-ligne.ca et il est du genre à toujours savoir quel magasin offre le meilleur prix.

Coup d'oeil sur cet article

À Montréal, le journaliste Louis-Philippe Messier se déplace surtout à la course, son bureau dans son sac à dos, à l’affût de sujets et de gens fascinants. Il parle à tout le monde et s’intéresse à tous les milieux dans cette chronique urbaine.


Ça vaut la peine de faire ses devoirs avant de sortir magasiner durant les soldes de l’Après-Noël, ai-je appris hier. Au lieu de me rendre loin pour des rabais alléchants, je suis allé chez des détaillants du coin où j’ai demandé qu’on «accote» les prix de la concurrence. Et ça a marché! 

Hier, donc, j’ai couru jusqu’au magasin La Source, de la Promenade Ontario, et j’ai obtenu un rabais de 40$ sur les AirPods 2e génération. La Source proposait un prix de 260$, tandis qu’Amazon et Best Buy demandaient seulement 220$. Après un coup de fil, on m’a dit: «On vous fait ça à 220$, monsieur.» 

J’ai fait baisser le prix de cette perceuse tournevis de presque 30 $ en montrant le prix plus bas du concurrent.
Photo Louis-Philippe Messier
J’ai fait baisser le prix de cette perceuse tournevis de presque 30 $ en montrant le prix plus bas du concurrent.

Chez Canadian Tire, près de Shop Angus, une perceuse tournevis DeWalt à 131,24$ a été «rabaissée» par la superviseure des caisses au prix de 104$ demandé par Home Depot. En peu de temps, j’ai réussi à épargner 70$ pour deux articles seulement. 

Chez La Source, on a eu l’air surpris par ma requête. «Les gens ne nous demandent jamais ça», m’a dit un employé. Chez Canadian Tire, on m’a plutôt dit que c’est monnaie courante.

«Ça marche presque à tout coup», me dit Stéphane Poirier, alias le «King des aubaines». Celui-ci en connaît un bout sur l’art d’épargner avec les rabais, puisqu’il gère depuis 12 ans le site circulaire-en-ligne.ca, où l’on retrouve des offres de quelque 5000 détaillants dans tout le Québec.

Imiter les bas prix

«Pour ne pas perdre une vente qui va aller à un concurrent, un commerçant va normalement imiter son prix», explique-t-il.

Si j’en crois Stéphane Poirier, les rabais de l’un deviennent souvent, dans les faits, applicables partout, sur demande et avec preuves seulement: «Dis à tes lecteurs de ne pas se gêner pour faire ça!» 

C’était une grosse journée pour toute la famille du King hier, puisque son clan travaille avec lui: sa femme, ses trois enfants et son gendre, en plus de trois employés. 

«On se lève à 5 h, le 26 décembre, pour commencer à traiter les annonces de promotions du Boxing Day et ça n’arrête pas de la matinée», me raconte cet ancien vendeur de matelas de La Prairie qui a bifurqué vers le marketing web.

Entre minuit et 6 h hier, 12 000 personnes étaient déjà venues fureter sur son site, me dit-il.

«Normalement, ça se calme un peu seulement vers midi, le 26, lorsque les gens ont fait leur choix et se préparent à partir pour l’ouverture des magasins», précise M. Poirier.

Favorisé par la pandémie

La pandémie a consolidé ses affaires en convertissant une partie de la population au commerce en ligne. 

«Mon site reçoit en moyenne 1,5 million de visiteurs par mois; nous avons environ 500 000 abonnés à notre page Facebook, 140 000 abonnés à nos infolettres et 80 000 abonnés à nos notifications instantanées, où nous informons les gens des rabais ou des meilleurs prix», dit Stéphane Poirier.

«Nous dépendons des clics sur nos annonces et nous faisons notre argent à coups de 10, 15 ou 20 sous. Alors plus les gens magasinent en ligne, plus c’est payant pour nous», ajoute-t-il.

À VOIR AUSSI  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.