/sports/hockey
Navigation

LNH absente à Pékin: Brad Marchand ne décolère pas

LNH absente à Pékin: Brad Marchand ne décolère pas
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Visiblement, l’attaquant des Bruins de Boston Brad Marchand n’a toujours pas digéré le retrait de la Ligue nationale de hockey (LNH) des Jeux olympiques de Pékin et il l’a clairement exprimé sur ses réseaux sociaux, mardi.

• À lire aussi: Pas de LNH à Pékin: déception et frustration chez les gros noms

• À lire aussi: Retrait de la LNH à Pékin: Paul Kariya comprend très bien les joueurs

• À lire aussi: Jeux olympiques: une place attendait Carey Price

Vers l’heure du midi, le numéro 63 a publié d’une diatribe de plusieurs lignes dans laquelle il déplore ce qu’il considère «la loi du deux poids, deux mesures» prônée à ses yeux par les propriétaires du circuit Bettman. Déjà, il avait vilipendé la ligue en affirmant que celle-ci n’avait pas tenu ses promesses quant à la présence des joueurs à Pékin, tout en mentionnant que les Olympiques ne constituent pas pour elle un enjeu important, étant donné «qu’ils ne font pas d’argent avec ça». 

Or, Marchand n’en avait pas fini à ce sujet.

«La LNH et l’Association des joueurs peuvent modifier les règles de la convention collective en ajoutant une escouade de réserve afin qu’ils ne manquent aucune partie de hockey et ne perdent donc pas d’argent. Une entente a déjà été conclue pour que les joueurs remettent une somme en fiducie jusqu’à tant que les propriétaires eussent récupéré tout ce qu’ils ont perdu pendant la pandémie, peu importe le nombre de matchs ratés. Cependant, ils ne sont pas capables de former une escouade durant les Olympiques afin qu’ils puissent remplir leur engagement d’envoyer les hockeyeurs aux Jeux, a-t-il rédigé. Dites-moi que ce n’est pas de la foutaise. Et à ceux qui disent que la renonciation à des montants financiers à cause de la participation aux Jeux, bien, ce n’est pas un problème... qu’on laisse les joueurs faire leur choix.»

Tout comme pour Pyeongchang en 2018, la LNH a renoncé à Pékin 2022, estimant que le retard au calendrier régulier causé par le report de plusieurs matchs – 70 en date de mardi – l’obligera à utiliser la pause prévue en février pour reprendre les rencontres touchées.

  • À VOIR AUSSI   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.