/news/coronavirus
Navigation

Dubé sert une mise en garde aux non-vaccinés

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que le gouvernement se prépare à étendre la dose de rappel contre la COVID-19 à toute la population adulte, Christian Dubé implore les récalcitrants de se faire vacciner, sans quoi ils risquent d’être contaminés tôt ou tard.

• À lire aussi: Des travailleurs testés positifs retourneront au travail

• À lire aussi: «Irresponsable», dénoncent des syndicats

« Avec les statistiques des derniers jours et avec la venue d’Omicron, je veux être très clair : au cours des prochains mois, si la tendance des derniers jours se maintient, et je parle aux non-vaccinés, ou bien vous allez vous faire vacciner, ou bien vous allez faire la maladie », a déclaré le ministre de la Santé en conférence de presse, mardi.

« Et faire la maladie, quand vous êtes non vacciné, c’est de mettre une pression inutile sur notre réseau de la santé », a-t-il déploré, précisant qu’il « n’est jamais trop tard » pour relever sa manche et « faire partie de la solution ».

Lundi, dans les unités COVID-19 de la province, les non-vaccinés constituaient 52 % des nouvelles hospitalisations et 75 % des admissions aux soins intensifs, même s’ils représentent seulement 19 % de la population. « Même en survivant, il y a souvent des séquelles qui peuvent être graves et durer pour le restant de vos jours », a souligné M. Dubé.

À savoir si la vaccination pourrait devenir obligatoire, le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, a répondu qu’il ne « ferme la porte à rien », car la situation évolue vite, mais que cette avenue n’est pas privilégiée.

Dose de rappel

Par ailleurs, Christian Dubé a annoncé que la prise de rendez-vous pour la 3e dose de vaccin, qui vise à maximiser la protection contre le variant Omicron, sera graduellement ouverte à toute la population adulte à partir du 4 janvier.

Le 21 janvier, toute personne de 18 ans et plus sera admissible, avec un mois de retard sur l’Ontario. De plus, de nouvelles clientèles prioritaires peuvent prendre rendez-vous dès mercredi, notamment le personnel des milieux scolaires.

Le Québec espère vacciner de deux à trois millions de personnes par mois, « ce qui nous amènerait en mars pour avoir vacciné l’entièreté de la population », a expliqué le ministre Dubé.  

  • Le gouvernement fédéral a approuvé mardi la demande d’aide du Québec, une semaine après que la province eut demandé l’assistance des Forces armées et d’autres ressources dans le cadre de la vaccination de masse. Les détails seront connus « bientôt », a précisé le ministre Bill Blair.  
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.