/news/green
Navigation

Froid polaire: une avalanche de records en Colombie-Britannique

Froid polaire: une avalanche de records en Colombie-Britannique
COURTOISIE / Destination BC / Dave Heath

Coup d'oeil sur cet article

L’année 2021 aura véritablement été celle de tous les extrêmes météorologiques en Colombie-Britannique, où un froid polaire a permis de fracasser une vingtaine de records de froid lundi.

• À lire aussi: Des températures polaires dans l’Ouest canadien

De Vancouver jusqu’au cœur de la province, les températures étaient et demeurent glaciales en cette fin d’année, alors que le mercure a plongé jusqu’à -38,9°C dans les environs de Quesnel, battant une marque vieille de 25 ans.

La métropole britanno-colombienne, habituée à de douces températures en hiver, a quant à elle vu le thermomètre descendre jusqu’à -15,3°C, fracassant ainsi un record qui datait d’il y a exactement 50 ans.

Si la température a quelque peu remonté mardi, les Britanno-Colombiens sont assurés de devoir terminer l’année bien emmitouflés, particulièrement à l’intérieur des terres, où des avertissements de froid extrême demeuraient en vigueur. Si, le long des côtes, le refroidissement éolien donnait un ressenti autour de -20°C, celui-ci pouvait descendre jusqu’à -40°C loin de l’océan, a averti Environnement Canada.

Ces températures glaciales ne sont pas sans conséquence dans la province, où un record de consommation d’électricité a été battu lundi avec une pointe de 10 902 MW entre 17h et 18h.

«Le gros de la hausse d’électricité est probablement dû au chauffage additionnel nécessaire pour réchauffer les maisons», a souligné Simi Heer, porte-parole pour BC Hydro.

Plusieurs villes, dont Vancouver, ont aussi dû déployer leurs plans d’urgence hivernaux pour soutenir leur population plus vulnérable.

Partout dans l’Ouest canadien

Les Britanno-Colombiens peuvent se remonter le moral en se disant qu’ils ne sont pas les seuls à subir cette vague de froid, qui touche aussi tout l’Alberta et le sud de la Saskatchewan et du Manitoba.

«Le refroidissement éolien extrême entre moins 40 et moins 50 persistera aujourd’hui sur la majeure partie de l’Alberta. La plupart des régions de la province subiront le froid extrême pour une bonne partie de la semaine», a notamment indiqué Environnement Canada, tout en partageant des avis similaires pour les deux autres provinces des Prairies.

Cette vague de froid extrême vient clore une année déjà passablement marquante en Colombie-Britannique, où un record de chaleur absolu au pays avait été battu au cours de l’été à Lytton, quelques jours avant que le village soit dévasté par un incendie de forêt. Le reste de l’été a ensuite été marqué par d’immenses brasiers qui ont dévasté des centaines de milliers d’hectares.

Des pluies torrentielles se sont aussi abattues sur la province en novembre, causant des inondations historiques et entraînant le décès de cinq automobilistes, pris au piège par des coulées de boue.

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.