/sports/others
Navigation

Des équipes qu’on n’avait pas vu venir

Coup d'oeil sur cet article

Les partisans de sport raffolent des histoires d’équipes Cendrillon, de négligés et de héros.

En 2021, plusieurs formations ont puisé dans leurs ressources pour faire vivre des moments mémorables à leurs partisans en causant une surprise de taille. 

© Ben Nelms / Reuters

Équipe canadienne de soccer féminin

De l’or aux Jeux olympiques!

La victoire des femmes au soccer a été le clou du spectacle pour le Canada aux Jeux olympiques de Tokyo. Au sein d’un groupe difficile, l’unifolié est demeuré invaincu en six rencontres et s’est assuré d’une médaille en battant les États-Unis 1 à 0 en demi-finale.

Au match décisif, le Canada retrouvait la Suède et il a fallu les tirs de pénalité pour départager les deux équipes. Grâce aux brillantes parades de Stephanie Labbé et au but vainqueur de Julia Grosso, les femmes ont effectué un tour de magie en changeant en or le bronze de Londres et de Rio.

Photo Martin Chevalier

Canadien de Montréal

Jusqu’en finale...

Il est impossible de passer sous silence le parcours de rêve qu’a connu le CH après une saison régulière somme toute ordinaire. Avec un club bâti pour les séries éliminatoires, les troupiers de Dominique Ducharme ont atteint la finale de la Coupe Stanley, à la grande stupéfaction de plusieurs.

Mené par Nick Suzuki et Cole Caufield, le Tricolore a comblé un retard de 3 à 1 face aux Maple Leafs de Toronto et a balayé les Jets de Winnipeg en quatre rencontres. En demi-finale, le Canadien a défait les Golden Knights de Vegas grâce au but le plus important des 20 dernières années pour le CH, celui inscrit par Artturi Lehkonen en prolongation du match numéro 6.

© AFP

Braves d’Atlanta

Revirement de situation

Après avoir échoué dans le carré d’as en 2020, les Braves d’Atlanta ont pris leur revanche sur les Dodgers de Los Angeles, avant de battre les Astros de Houston en finale pour remporter une première Série mondiale depuis 1995.

Cette année, les représentants de la Géorgie ont surtout montré la pire fiche (88-73) parmi toutes les équipes ayant obtenu leur billet pour les éliminatoires. Profitant des transactions effectuées par leur directeur général Alex Anthopoulos, ils étaient très loin d’être les favoris (surtout à la mi-saison), alors que la plupart des observateurs attendaient les surprenants Giants de San Francisco, les Rays de Tampa Bay ou les Dodgers.

Photo USA Today Sports

Rapids du Colorado

À la surprise générale

De 2017 à 2019, les Rapids ont visité les bas-fonds du classement de la Major League Soccer. Après avoir repris quelques couleurs pendant la pandémie, l’équipe du Colorado a terminé au sommet du classement de l’Association de l’Ouest, à la surprise générale.

Outre l’arrivée de leur meilleur buteur Michael Barrios, les Rapids n’ont pas fait d’énormes changements à leur effectif, ce qui rend ce retournement de situation encore plus impressionnant. Malgré leur bon rendement, les Rapids ont subi un revers crève-cœur face aux Timbers de Portland en demi-finale de l’Ouest.

AFP

Suns de Phoenix

Sceptiques confondus

Comme les Rapids, les Suns étaient habitués aux performances médiocres. Ils n’avaient pas participé aux séries éliminatoires depuis 2010 et n’avaient montré qu’une seule fiche au-delà de ,500.

Après avoir confondu tous les sceptiques en saison régulière avec un dossier de 51-21, les Suns ont écarté dès le premier tour les champions en titre, les Lakers de Los Angeles, en route vers une première présence en finale de la NBA depuis 2007. 

  • À VOIR AUSSI  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.