/news/coronavirus
Navigation

Retour en classe en personne ou en virtuel?

Coup d'oeil sur cet article

Alors que le congé des Fêtes bat son plein, certains remettent en question le retour en présentiel des élèves du primaire et du secondaire dès le 10 janvier.

• À lire aussi: Omicron pourrait s’atténuer aussi rapidement qu’il se propage

«On l'a très bien vu depuis le début de la pandémie, quelques semaines, ça peut amener une différence importante. Est-ce que de prolonger d'une semaine ou deux va faire l'affaire?» s’interroge le président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Éric Gingras.

«Nous, on est prêts à s'asseoir, à discuter, voir ce qui va être le mieux, comment on va faire.»

Un médecin interrogé par TVA Nouvelles avoue que le gouvernement fait face à des choix difficiles sur la question du retour en classe.

«Le manque de scolarisation a vraiment eu des effets très négatifs, donc on veut prioriser la scolarisation en personne, mais il va falloir prendre des décisions aussi par rapport à quel rôle jouent les enfants dans la transmission communautaire. Est-ce qu'on va être rendu à des taux d'infection qui vont permettre cette rentrée scolaire?» s’interroge aussi le pédiatre infectiologue et microbiologiste Jesse Papenburg.

Les parents, eux, aimeraient que leurs enfants retournent à l’école.

«Je souhaiterais que ce soit en présentiel, mais je sens que ça ne le sera peut-être pas», lance un parent.

«En bas âge, c'est beaucoup d'activités, beaucoup d'interactions avec les enfants, donc ce n’est pas vraiment un âge pour les écrans», croit un autre.

Tous s’entendent pour que s'effectue ce retour en classe de façon sécuritaire, notamment avec le port du masque.

À VOIR AUSSI 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres