/lifestyle/food
Navigation

Dans la cuisine avec René Simard: 50 ans de carrière, un souffle, un vol d’oiseau dans l’univers

1231 Zeste Dans la cuisine avec
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

René Simard, c’est l’enfant chouchou du Québec, toujours aussi humble, toujours aussi professionnel, respectueux de son public qui le lui rend bien. Condor, son nouvel album, son 53e – incroyable tout de même – est un album de duos avec la présence de Brigitte Boisjoli, Gregory Charles, Sylvain Cossette, Corey Hart, Marc Hervieux, Mario Pelchat et Bruno Pelletier.

Il est heureux, René, et reconnaissant du chemin accompli, de ses nombreuses chansons, de ses succès, de la chance de faire ce qu’il aime le plus au monde, divertir le public.

Il est bien conscient que la vie passe vite et que le présent est le plus important, alors, il prend soin de lui, de sa belle petite famille avec Marie-Josée, de sa santé, de son alimentation. On est bien loin du poulet frit du Colonel dont il s’est nourri lors de ses voyages au pays du Soleil levant, alors qu’il découvrait le poisson cru. Aujourd’hui, il adore les sushis, il faut dire que 30 voyages au Japon, ça aide à les aimer d’amour.   

Questionnaire gourmand 

Alors René, le matin, thé ou café ?

Le matin, ça me prend absolument mon café. Je me suis acheté une machine espresso automatique, une Jura et c’est une chose dont je ne peux plus me passer. Un bon espresso, un cappuccino, un latte, selon la journée, c’est un beau cadeau. Aussi, le matin, je mange des fruits. 

Pour dire la vérité, depuis deux ans, j’ai changé mes habitudes de vie et d’alimentation. J’ai perdu du poids, je me sens bien, en forme, plein d’énergie, alors je fais un peu plus attention à mes gourmandises. (rire)  

1231 Zeste Dans la cuisine avec
Photo Adobe Stock

Croissant ou gruau, fruits... ?

Le croissant, c’est une vraie gourmandise. Si je pouvais en manger un tous les jours sans conséquence, c’est sûr que je ne me gênerais pas. Alors, à l’occasion, c’est tellement bon. 

Pain tranché ou baguette ? v

Le pain aussi, j’ai un peu réduit ma consommation, mais je te dirais que là encore, selon le repas ou ce que je souhaite manger, pain tranché et baguette, j’adore les deux. 

Fromage ou dessert ?

Les fromages à pâte ferme généralement et les gâteaux au chocolat, sinon, une belle salade de fruits frais ou des petits fruits rouges en saison, un délice. 

Viande ou poisson ?

Les deux. Je mange un peu moins de viande rouge dernièrement ; viande blanche, volaille, mais un bon steak de temps en temps ou du filet mignon, c’est vraiment très bon. Sinon, la morue, le flétan et le saumon que j’adore aussi. 

Avec le steak, salade ou frite ?

Je suis sûr que je ne suis pas le seul à faire ça. Je vais prendre une salade, mais demander soit à Marie-Josée ou aux enfants de prendre des frites et je vais aller en piquer quelques-unes dans leur assiette (rire).  

Végé ou carné ?

Avec le temps, je me rends compte que je mange de plus en plus végé, même si je ne suis pas végétarien, je vais manger beaucoup de légumes, de légumineuses que j’adore et manger un peu moins de protéine animale. 

Caramel ou chocolat ?

J’aime beaucoup le caramel, mais le chocolat, oh là là. Même le chocolat à haute teneur de cacao, 70 % et plus.

Gâteau ou biscuit ?

Les biscuits de temps en temps, mais le gâteau trois étages de ma belle-maman Claudette est quelque chose. Il faut qu’elle le cache sinon, il y a des petits lutins qui vont se lever la nuit pour aller en prendre une bouchée, puis deux, puis trois (rire). 

Bière ou vin ?

La bière, c’est non, le vin, c’est oui. 

Blanc ou rouge ?

Plutôt le blanc, le sancerre, le chablis, le chardonnay, le pinot grigio, surtout l’été dehors avec de beaux poissons et des légumes grillés sur le BBQ. 

Bulles ou cocktail pour l’apéro ?

Des bulles, un petit cocktail aussi, toutes sortes de Bloody, Bloody Caesar, Bloody Mary, et quelques variantes.

1231 Zeste Dans la cuisine avec
Photo Adobe Stock

Quel est ton accessoire de cuisine chouchou ? Et pourquoi l’avoir choisi ?

Ça paraît bête, mais si tu n’as pas chez toi un tire-bouchon et un ouvre-boîte, tu es dans le trouble. J’ai aussi de bons couteaux, c’est important. Il faut dire que je suis bien aidé dans ma cuisine avec Marie-Josée, elle est le chef, mais je suis un très bon assistant, en plus, j’aime ça faire la cuisine avec elle, tout est plus simple, on s’entend tellement bien, c’est aussi ça la complicité.  

As-tu un petit rituel lorsque tu prépares les repas ? Petit verre de vin, musique d’ambiance, chants ?

Je ne chante pas, du moins pas toujours, mais j’adore créer une certaine ambiance. La musique, les lumières tamisées, la douceur, des rires aussi, créer un moment agréable, sans panique ou stress, afin de bien accueillir les invités. 

As-tu une recette chouchou que tu fais à tes invités ?

Mes pennes à la Romanoff sont très bonnes, des pâtes avec une sauce vodka.  

Un grand classique à la maison et nos invités en redemandent. 

Raconte-moi la réalisation culinaire dont tu es fier.

Si je n’avais pas de BBQ, je serais un homme bien malheureux, car, vois-tu, je fais tout sur le BBQ. Les poissons, les viandes, les légumes et même une formidable pieuvre grillée. Donc, lorsque la saison le permet, je suis comme un enfant dans un magasin de jouets, je m’amuse comme un petit fou avec mon BBQ. 

1231 Zeste Dans la cuisine avec
Photo Adobe Stock

Dis-nous qu’il t’est déjà arrivé de servir un plat complètement raté, lol

Oh là là ! C’est encore à ce jour un running gag avec mes beaux-parents ; je leur ai fait un jour un gâteau au chocolat, cuit au micro-ondes. Une pierre, toi, dur comme de la roche, tu pourrais assommer quelqu’un avec ça (rire), on en rit encore aujourd’hui. 

Meilleure expérience culinaire à vie au restaurant ?

Je pourrais te parler pendant des heures et des heures de mes expériences culinaires nippones, puisque j’y suis allé de nombreuses fois et que j’adore ce peuple et sa culture, mais je vais rester ici au Québec, à Montréal, et te parler du restaurant Helena, de la cheffe d’origine portugaise et tellement bien ancrée ici. Sa délicate et savoureuse cuisine, les beaux produits de la mer, de la terre, les saveurs franches, aussi franches et sincères que cette cheffe, ça me va droit au cœur. Chacune de mes visites est un enchantement. 

Fromage préféré ?

Les fromages de la région de Charlevoix, comme le Migneron, le cheddar, le Alfred le fermier, le Comtomme...  

Carnets d’adresses 

Tes restos préférés ?

  • Le Prato et l’Artigiani pour les pizzas, toujours bien. 
  • Le restaurant Ouzeri, cuisine grecque, simple et savoureuse.  
  • Le Petit Italien, à Outremont, cuisine italienne sans prétention, amicale, chaleureuse, sympa.
  • L’Express, l’incontournable bistro français de Montréal. 
  • Juni pour les sushis, ça me rappelle le Japon. 
  • Jatoba aussi, nous y sommes allés avec une belle brochette d’artistes et amis, dont Lise Dion, Guy Jodoin, Sylvain Cossette, Patrice L’Écuyer, Marina Orsini, imagine le fun dans la place (rire).  

▶ Une boutique chouchou ?

La Maison du Ravioli, c’est vraiment un coup de cœur, je ne peux plus m’en passer, trop bon. Sinon, avec Marie-Josée, nous allons souvent au Marché Jean-Talon, c’est presque notre deuxième maison. 

▶ Resto préféré à l’extérieur de Montréal ?

  • Lezvos à Saint-Sauveur, cuisine grecque et méditerranéenne. 
  • L’Ardoise à Sainte-Thérèse, un bon bistro gourmand.
  • Portofino à Québec, un grand classique.
  • Campagna à Sainte-Thérèse, toujours bon. 
  • Bello Ristorante dans le Vieux-Québec, les pâtes sont délicieuses. 
  • Le Mille Pâtes à Saint-Jovite, un resto boutique fort sympathique. 

▶ Produits culinaires chouchous ?

  • Pas le choix de dire la tomate sous toutes les formes.
  • J’adore les champignons. 
  • Le fromage halloumi, dans la poêle ou sur le gril, c’est parfait.

▶ Plat préféré au resto ?

La pieuvre, lorsqu’elle est tendre, est un véritable délice. Jamais, enfant ou jeune adulte, je n’aurais pensé aimer la pieuvre, comme quoi, il faut s’ouvrir au monde culinaire, les surprises sont souvent satisfaisantes. 

▶ De quoi ne peux-tu pas te passer en cuisine ?

Le basilic, sous toutes les formes, nous faisons notre propre pesto et les sauces tomates maison.

▶ Gourmandise coupable ?

Sac de chips (chut, ne le répète pas, rire).

▶ Ton style de cuisine préféré ?

Je suis curieux, alors je goûte à plusieurs choses, mais disons que les cuisines méditerranéenne, italienne, française, japonaise, thaïlandaise, grecque et québécoise, me comblent.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.