/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: un maximum de 1000 spectateurs pour les sports en Ontario

COVID-19: un maximum de 1000 spectateurs pour les sports en Ontario
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Si c’est «tolérance zéro» au Québec, le gouvernement ontarien a annoncé qu’une limite de 1000 spectateurs sera fixée dès vendredi pour les matchs locaux des équipes professionnelles évoluant sur son territoire.

• À lire aussi: COVID-19: la LNH assouplit son protocole

• À lire aussi: Un confinement très frustrant pour Jon Cooper

Ainsi, les Maple Leafs et les Raptors de Toronto, tout comme les Sénateurs d’Ottawa, devront notamment se conformer à cette nouvelle mesure visant à freiner la propagation de la COVID-19 et du variant Omicron. Dans le cas des salles dont la capacité est inférieure à 2000 places, le plafond autorisé sera de 50 %.

Samedi, les Leafs doivent accueillir les Sénateurs d’Ottawa au Scotiabank Arena, mais le circuit Bettman pourrait reporter l’affrontement afin d’éviter une perte de revenus. Les Sénateurs ont par ailleurs annulé un entraînement qui était prévu jeudi, citant des mesures préventives.

Peu importe si le match entre les Maple Leafs et les Sénateurs a lieu ou non, le directeur général de la formation ottavienne Pierre Dorion s’est déjà montré plutôt optimiste pour les prochains mois. Il croit que les différents clubs de la Ligue nationale de hockey, dont les Sénateurs, pourront profiter de la pause olympique qui était prévue pour rattraper le temps perdu.

En considérant le report du match entre les Penguins de Pittsburgh et les Sénateurs, qui devait avoir lieu ce vendredi 31 décembre au Centre Canadian Tire, l’équipe d’Ottawa a toutefois déjà huit matchs à reprendre au calendrier.

«Nous avions une longue pause en février et beaucoup de nos parties à reprendre sont à domicile», a noté Dorion, se disant «très confiant» dans un entretien avec le réseau Sportsnet.

D’une province à l’autre...

Toujours en Ontario, mais dans la NBA, les Raptors ont rendez-vous avec les Clippers de Los Angeles, vendredi, à Toronto.

Avec la limite de 1000 spectateurs imposée jeudi, l’Ontario devient la troisième province canadienne présentant des sports professionnels à poursuivre ses opérations à moins de 50% de sa capacité. Outre le Québec, qui impose les parties à huis clos, le Manitoba permet la présence de 250 personnes. L’Alberta et la Colombie-Britannique conservent une capacité à 50%, pour l’instant.

Dans cette veine, il y a lieu de rappeler que les matchs du Canadien qui devaient être disputés au Centre Bell contre les Capitals de Washington, les Maple Leafs, les Sabres de Buffalo et les Blue Jackets de Columbus, entre le 4 et le 10 janvier, ont d’ailleurs été repoussés à une date ultérieure. Par ailleurs, la rencontre suivante, qui opposait le CH aux Bruins à Montréal, le 12 janvier, aura lieu à la date initialement prévue, mais les deux formations vont plutôt s’affronter au TD Garden de Boston.

- Dans le dossier de la COVID-19, l’administration du premier ministre ontarien Doug Ford a réduit de moitié la période d’isolement obligatoire pour toute personne déclarée positive au coronavirus, le tout passant à cinq jours. Cette décision suit celle de la Santé publique américaine, que la Ligue nationale de hockey a également choisi d’appliquer. Cependant, la personne concernée devra avoir vu ses symptômes se dissiper pour au moins 24 heures.

  • À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.