/news/coronavirus
Navigation

Débat autour des masques N95 dans les écoles du Québec et de l’Ontario

Coup d'oeil sur cet article

La flambée des cas de COVID-19 a ravivé le débat sur le port de masque N95 dans les écoles alors que le gouvernement de l’Ontario a annoncé, jeudi, que le personnel dans les milieux scolaires aura accès à des masques N95 lorsque les cours recommenceront la semaine prochaine.

• À lire aussi: Au moins six provinces reportent le retour à l’école

Cette décision est survenue après que plusieurs syndicats et parents aient demandé l’ajout de cette mesure.

Le débat, datant d’avant l’apparition d’Omicron, fait de plus en plus parler au pays. Au Québec, la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ) a d’ailleurs demandé, vendredi, l’ajout de masque N95 à l’équipement de protection de ses membres qui sont à nouveau appelés au front alors que le retour présentiel en classe est reporté au 17 janvier.

Le masque de type N95 est déjà utilisé dans le système de santé afin de protéger les travailleurs contre les aérosols, entre autres créés par les intubations. Ces manœuvres augmentent alors le risque de transmission des virus, comme la COVID-19. Cependant, dans plusieurs endroits au pays, ce type de masques n’est pas requis ou même fourni aux travailleurs de la santé.

L'Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario a poursuivi le gouvernement de l'Ontario en justice l'année dernière dans le but d'imposer l'utilisation des masques N95. L'affaire a finalement été classée sans suite, un panel de trois juges ayant statué que les infirmières étaient déjà en mesure de demander des N95 comme elles l'entendaient. Au Québec, un juge a décidé au début de cette année que les infirmières entrant en contact avec des cas confirmés ou suspectés de COVID-19 devraient porter des masques N95.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.